On fonde beaucoup d’espoir sur Cité Mémoire Charlevoix

Par Dave Kidd 8:10 PM - 09 août 2022
Temps de lecture :

Les promoteurs et partenaires de Cité Mémoire Charlevoix

Le directeur général de Tourisme Charlevoix et le maire de La Malbaie sont « emballés » par le développement de Cité Mémoire Charlevoix. Mitchell Dion et Michel Couturier estiment que cet attrait à fort potentiel « manquait » à la région.

Le grand patron de Tourisme Charlevoix a établi les premiers contacts avec les autorités de Cité Mémoire. Son organisation a payé une étude de faisabilité et les choses ont ensuite déboulé. « Comme son nom l’indique, Cité Mémoire Charlevoix possède notre ADN. Ce n’est pas un concept d’ailleurs qu’on importe et déploie ici. L’intégration sociale d’un projet est un facteur important pour notre organisation », dit-il

« C’est un projet du grand Charlevoix qui se tient sur quatre saisons. À Montréal, le projet attire une clientèle internationale. Ici, on pense que ça plaira à la population et aux visiteurs. C’est également une activité familiale et qui viendra combler le manque d’activités en soirée. C’est vraiment le type de projet qu’on veut développer dans la région », indique Mitchell Dion.

Image fournie par Cité Mémoire

Pour l’instant, les projections seront concentrées dans le secteur de Pointe-au-Pic. Des pourparlers sont en cours pour une  seconde phase qui ajouterait des sites de projection.

Le maire de La Malbaie est satisfait qu’une partie de sa ville se retrouve au centre de Cité Mémoire Charlevoix. « Ça vise à augmenter l’offre qui se décline dans le secteur du Havre, qui, on le sait, est un pôle touristique important. Les organisations et entreprises pourront se greffer pour y diriger leurs clients », souligne Michel Couturier.

En ce qui concerne les points d’intérêts, la réalité augmentée permettra d’en découvrir un peu partout sur le territoire. « On vient de créer comme 71 attraits. Donc oui, ça peut permettre de prolonger des séjours ici », ajoute le directeur général de Tourisme Charlevoix.

Michel Couturier trace un parallèle entre le développement de Cité Mémoire Charlevoix et ce qui s’est passé à Coaticook avec Foresta Lumina ce parcours multimédia de plus de 2,6 km qui se déroule sur 11 zones illuminées. « Des milliers de personnes passent là chaque semaine. Ça va capter l’attention. C’est encore un plus pour la région et ça démontre que Charlevoix a de l’envergure », dit-il également.

Le projet de 3,5 M$ est financé majoritairement par les gouvernements fédéral et provincial. Les contributions seront confirmées ultérieurement.

Partager cet article