Moisson Québec à la rescousse des Charlevoisiens défavorisés

Par Karine Dufour-Cauchon 6:30 AM - 15 novembre 2021
Temps de lecture :

La banque alimentaire du SACC fait des réserves à l’arrivée du temps des Fêtes 2021. La période s’annonce particulièrement difficile

Le temps des Fêtes 2021 s’annonce particulièrement difficile pour les familles : l’inflation rend le coût de la vie plus dur à assumer et leur sécurité alimentaire s’en ressentira. Alors que les prochaines semaines s’annoncent intenses en demande d’aide en paniers alimentaire, un partenaire de taille vient supporter le Service d’aide communautaire de Charlevoix-Est.

Avant la pandémie, l’organisme de La Malbaie avait approché les Banques alimentaires du Québec pour un partenariat et recevoir des denrées. Du mouvement à l’organisation provinciale a fait tomber le dossier charlevoisien entre deux chaises.

À l’aube d’un hiver où tout coûtera plus cher, le partenariat se confirme. Mardi 9 novembre 2022, la directrice générale du SACC, Maude Juteau-Cousineau, signait l’accréditation Moisson Québec et officialisait le tout.

À son arrivée en mandat en 2021, la nouvelle directrice a relancé les banques alimentaires, qui font maintenant affaire avec Moisson Québec. Charlevoix-Est aura une base de 150 paniers alimentaires, représentant une aide évaluée à 15 000$.

L’aide sera la bienvenue : les réserves du garde-manger de La Malbaie commençaient à se faire basses. Les épiceries ont eu moins de pertes et des difficultés s’en viennent en approvisionnement en début 2022, explique la directrice.

«Moi, mon souci, c’était de remplir ma banque, d’être en mesure de faire des paniers de Noël aussi pleins qu’avant. L’argent c’est bien beau, mais nous avons aussi besoin de denrées. On dépend vraiment des dons. Là, c’est 15 000$ d’achat que nous n’aurons pas à faire. Je trouve cela fantastique», témoigne Mme Juteau Cousineau.

Moisson Québec est une « courroie de transmission» entre les organismes et les producteurs. L’organisme a le mandat de récolter des denrées et du financement pour faire des achats de denrées et les redistribuer dans les organismes communautaires qui font de l’aide alimentaire.

Sans cela, le SACC aurait tout de même répondu présent avec ses paniers, comme à chaque année. Cette nouvelle vient toutefois enlever un poids sur les épaules des bénévoles et des employés.

Plusieurs campagnes de financement sont à l’horizon. Les Arbres de l’Espoir du Fairmont le Manoir Richelieu sont déjà commencés.

Le 2 décembre reviendra l’annuelle Grande Guignolée des Médias en formule collecte de rue. Sinon, dans un marché près de chez vous, des boîtes de dons seront aménagées prochainement pour y déposer des denrées directement en épicerie.

Partager cet article