Un vent d’optimisme souffle sur le projet du pont

Par Johannie Gaudreault 3:00 PM - 01 juin 2021
Temps de lecture :

L’équipe technique du ministère des Transports du Québec œuvrant sur le projet du pont entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine a rencontré la Société du pont sur le Saguenay. Photo : Archives

Le président de la Société du pont sur le Saguenay, Marc Gilbert, est optimiste après une rencontre virtuelle avec l’équipe technique du ministère des Transports du Québec (MTQ) attitrée au projet du pont sur le Saguenay.

« Nous sommes bien satisfaits de la rencontre avec les ingénieurs du MTQ. Il y a une ouverture pour trouver la meilleure solution pour concrétiser le projet. On a fait table rase du passé et on a regardé des solutions pour l’avenir. Ils n’ont pas de réserves d’approche. C’est apprécié », dévoile M. Gilbert en entrevue au Journal Haute-Côte-Nord.

Le président se dit positif face à l’avenir du projet de pont. « On sent beaucoup d’ouverture et d’écoute. Ils avaient une liste de questions précises et on y a répondu. Ils veulent obtenir le plus d’informations possible pour trouver le meilleur projet », ajoute-t-il.

Il n’y a pas d’autres rencontres prévues entre l’organisme faisant partie de la Coalition Union 138, visant l’achèvement de la route 138, et l’équipe technique. « Ils nous contacteront s’ils ont besoin d’informations supplémentaires. Notre projet sera étudié comme les autres », précise Marc Gilbert.

Mise à jour

Le bureau de projet, mis en place en 2018, est à finaliser l’entente avec la firme qui assurera la mise à jour de l’étude d’opportunité, qui nécessitera environ deux ans de réalisation. Rappelons que l’appel d’offres avait été lancé le 2 juillet 2020 et annoncé en grande pompe par les ministres Bonnardel et Julien, de passage à Baie-Comeau.

Selon le système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec (SEAO), quatre firmes ont soumissionné sur le projet. Il s’agit de Consortium Arup Canada Inc (Montréal), Consortium EXP – Parsons – Norda Stelo (Québec), Regroupement les rives du Fjord (Québec) et Groupe Pont Estuaire / Fjord du Saguenay (Québec). Les montants déposés ne sont toutefois pas indiqués.

Sur le site web du MTQ, on détaille le projet du pont reliant Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine. « Au cours des prochains mois, une mise à jour de l’étude d’opportunité du projet sera réalisée. Ce mandat pourrait prendre jusqu’à 24 mois. L’étude d’opportunité permettra au gouvernement de prendre une décision éclairée quant à la solution optimale pour la construction de cet ouvrage », est-il indiqué.

Une analyse socio-économique des répercussions de la construction d’un pont sur les emplois de la traverse sera réalisée dans le cadre d’un autre mandat, en parallèle de l’étude d’opportunité.

« Le coût total du projet étant évalué à plus de 100 M$, celui-ci est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique, un processus qui détermine et encadre les mesures requises pour assurer la gestion rigoureuse des projets d’envergure », précise le MTQ.

Un comité de liaison, composé notamment d’intervenants locaux, a été mis en place en 2018. « Celui-ci est consulté à différentes étapes du projet, divulgue la page Internet. Il permet aux membres de faire valoir leurs préoccupations, de manière à dégager un consensus, le plus large possible, autour du projet. »

Le Journal a demandé plus d’informations au MTQ sur les développements entourant le projet du pont ainsi que sur les travaux réalisés par le bureau de projet mais, au moment de passer sous presse, les réponses n’avaient toujours pas été fournies.

Partager cet article