Climat de travail aux travaux publics : Martin Bouchard n’a rien à se reprocher

Par Lisianne Tremblay 10:30 AM - 09 mars 2021
Temps de lecture :

Martin Bouchard (à gauche du maire Jean Fortin) estime avoir agi rapidement concernant le climat de travail aux travaux publics.

Le directeur général de la ville de Baie-Saint-Paul, Martin Bouchard, estime avoir agi aussi rapidement qu’il le pouvait lorsque le grief a été déposé le 27 janvier concernant le climat de travail, jugé « toxique » par les employés des travaux publics.

La présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches, Ann Gingras avait laissé entendre que la direction générale avait pris quelques semaines avant d’agir.

«Le grief a été déposé le mercredi et le lundi suivant nous faisions des démarches pour avoir un enquêteur afin de faire cheminer ce dossier, a précisé M. Bouchard après la séance virtuelle du conseil municipal. J’ai agi selon les règles de l’art. L’enquête suit son cours et sera bientôt terminée. Nous attendons la conclusion dans les prochaines semaines. Nous prenons la situation au sérieux surtout qu’on parle de harcèlement psychologique. Le climat de travail n’implique pas seulement une personne. Nous sommes préoccupés pour l’ensemble de nos employés. »

Rappelons qu’un grief pour harcèlement au travail déposé à la ville de Baie-Saint-Paul par 17 employés le 27 janvier. Ce serait principalement des employés des travaux publics qui auraient dénoncé, sous le couvert de l’anonymat par peur de représailles, des allégations de «harcèlement psychologique». Les plaintes concernent un supérieur. Ces personnes ont été rencontrées par l’enquêteur externe.

 

Partager cet article