Les patrouilleurs équestres surveillent les automobilistes de La Malbaie

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Les patrouilleurs équestres surveillent les automobilistes de La Malbaie
Sartigan surveille le comportement des automobilistes de La Malbaie

Des policières de la Sûreté du Québec ont troqué leur auto-patrouille pour de majestueuses montures ce midi, 29 juillet. 

À La Malbaie, intersection boulevard Kane et Saint-Étienne, on pouvait apercevoir Sartigan et Yamaska  en service.

Tel que l’explique l’agent aux communications Louis-Philippe Bibeau de la Sûreté du Québec, les chevaux sont des outils de travail régulièrement utilisés par les policiers. Bien qu’ils ne servent pas un but spécifique, les chevaux aident « à se rapprocher de la population » et à donner une visibilité aux forces de l’ordre.

« Il n’y a pas de raisons particulières pourquoi nous utilisons des chevaux lors de nos patrouilles. D’habitude, nous nous en servons pour les festivals et les évènements. En raison de la COVID, nous les avons moins utilisés dans ce contexte. À même titre que nous allons parfois déployer des patrouilleurs en VTT, c’est  un outil de patrouille supplémentaire. Ça permet d’échanger avec les cavalières et de respecter la distanciation, vu la hauteur de la bête! », a-t-il commenté.

Yamaska est à l’affût !

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des