Havre : le Café de la Gare doit être acheté, dit le rapport Larouche

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Havre : le Café de la Gare doit être acheté, dit le rapport Larouche
Pointe-au-pic (Photo : Facebook)

Alain Larouche, ayant présidé le comité de révision du projet du Havre, affirme dans son rapport final que la Ville de La Malbaie devrait faire l’acquisition du Café de la Gare. 

C’est ce que rapporte Jacques Tremblay, ancien conseiller à la Ville de La Malbaie, dans sa synthèse du rapport du comité consultatif.

« Acquérir le carrefour stratégique du Café de la Gare et son stationnement » serait « stratégique ». Il s’agirait de la « seule garantie de contrôler le développement du secteur (les quais, le stationnement, la gestion de la circulation) », recueille M. Tremblay.

Il identifie d’autres actions recommandées par le comité, toujours en lien avec avec le développement de la gare intermodale de Pointe-au-Pic. « Aménager des terrasses extérieures et des services sanitaires et commerciaux, le réaménagement du débarcadère du train » sont des pistes d’actions proposées.

En ce qui concerne le terrain adjacent du Musée de Charlevoix, on recommande d’abandonner la construction d’un bâtiment multifonctions et de se concentrer davantage sur l’ajout d’un bâtiment sanitaire et une bonification des sentiers déjà présents.

Dans sa missive aux citoyens par le biais de sa page Facebook, Jacques Tremblay dénonce finalement les sommes publiques « gaspillées » par les nombreux processus de consultation en lien avec le projet du Havre, sur la table à dessin depuis déjà cinq ans.

« Des dizaines de milliers de dollars ont été investis  inutilement en consultants et professionnels de toutes sortes : études,  plans et devis préliminaire et il n’y a encore rien de réglé. Nous devrons, comme payeurs de taxes, assumer encore quelque 21,000.00$  dollars : dépense inutile pour une agence de marketing puisque le rapport Larouche a déjà indiqué la voix à suivre.  C’est un gaspillage d’argent public et encore là la preuve de la difficulté pour ce conseil à développer une vision pour notre ville et   administrer avec efficience les fonds publics mis à sa disposition », soutient-il en guise de conclusion.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des