Les Éclairs s'inclinent devant Dolbeau-Mistassini (mise à jour)

Photo de Gilles Fiset
Par Gilles Fiset
Les Éclairs s'inclinent devant Dolbeau-Mistassini (mise à jour)
Un des 7 buts de l'équipe de Dolbeau.

Cet après-midi à Clermont, Les Éclairs ont dû s’incliner 7 à 5 devant le Multiconcessionnaire de Dolbeau-Mistassini.
Les Éclairs avaient pourtant réussi à s’imposer dès le départ en marquant le premier but grâce à un tir de Xavier Lavoie à 11 min 13 s du début de la première période.
L’équipe de Charlevoix possédait même une confortable avance avait un compte de 4 à 1 au milieu de la deuxième période avec les buts de Kim-Rhodérick Côté, Cédric Dufour et Alexandre Larouche.
Malheureusement, le Multiconcessionnaire a enchainé trois buts avant la fin de la seconde période pour ensuite en compter trois autres durant la dernière période de jeu, dont un dernier dans un but désert. L’équipe de Dolbeau-Mistassini a ainsi porté son compte total à 7.

Pour le dernier but de Dolbeau, la rondelle a réussi à frayer son chemin jusque dans le but désert des Éclairs.

Les Éclairs, quant à eux, n’ont réussi qu’à ajouter qu’un seul point, le deuxième but de la partie d’Alexandre Larouche, pour terminer avec un total de 5.
Deuxième but d’Alexandre Larouche.

«On n’a pas d’excuse. Dolbeau venait juste de jouer un match hier soir à Forestville. On menait 4 à 1 et ils avaient les jambes coupées, comme ont dit. Mais on a trouvé une façon de leur redonner des jambes », exprime l’entraineur des Éclairs Jean-François Dufour.
Les jambes du Multiconcessionnaire, c’était l’indiscipline des Éclairs qui totalisent 45 min de punitions pour le match contre 17 min seulement pour l’équipe de Dolbeau. « La spécialité de Dolbeau, c’est de bien se servir des avantages numériques et ils ont réussi à faire quatre points de cette façon-là. Ça leur a donné un second souffle », explique M. Dufour.
Mêlée générale
Il restait un peu plus de cinq minutes à faire avant de finir le match quand les deux équipes se sont retrouvées nez à nez devant le banc de l’équipe visiteuse. Il n’y aurait pas eu d’échanges de coups, seulement quelques séances de « tiraillage », et les arbitres ont courageusement réussi à rétablir l’ordre.

Pour l’instant on ignore l’événement qui a déclenché la mêlée. Le cas est entre les mains des responsables de la ligue qui sévira en conséquence.
 
 
 
 

Partager cet article