Conrad Paradis, dit Pibo, expose à la bibliothèque de La Malbaie

Par Gilles Fiset 4:47 PM - 25 août 2018
Temps de lecture :

L’artiste Pibo présentant son exposition.

Avec l’exposition « Du Pélican à La Baleine », l’artiste multidisciplinaire Conrad Paradis dit Pibo nous fait découvrir ou redécouvrir pour certains la beauté cachée d’une petite portion de la ville de La Malbaie.
L’exposition présente une quarantaine d’œuvres, soit 17 sculptures, 4 ou 5 tableaux et une vingtaine de photographies toutes inspirées par un même endroit, une bande de terre le long de la rivière Malbaie et du fleuve Saint-Laurent allant du parc du Pélican jusqu’au Cap à la Baleine à Cap-à-l’Aigle, d’où le titre de l’exposition. « C’est le résultat de 15 années de marche avec mon chien. Toutes les photos ont été prises là et les sculptures ou autres œuvres d’art ont été inspirées par « le génie du lieu » », explique d’une façon imagée Pibo, lors du vernissage le samedi 25 août.
Le petit monde de Pibo
Artiste reconnu pour ses œuvres de grandes dimensions, Conrad Paradis s’est laissé inspirer par sa conjointe Ginette il y a un an et s’est lancé dans la confection de petites sculptures, inspirées comme le reste par ses promenades. « Chaque sculpture est formée deux types d’acier. Celui trouvé sur place, des bouts de ferraille ou des clous qui ont passé des années dans l’eau et qui est laissé tel quel et les aciers neufs qui eux sont peints », explique l’artiste.
Ce souci de la récupération des objets est présent un peu partout dans les œuvres de M. Paradis. « Ce n’est pas parce qu’un objet n’est plus bon à faire sa fonction d’origine qu’il n’est plus bon à rien », affirme-t-il.
L’exposition est présentée à la bibliothèque Laure Conan de La Malbaie jusqu’au 6 octobre inclusivement.


Pibo à côté de sa sculpture « La Saliflore boréale »


 
 
 

Partager cet article