Centraide soutient Charlevoix avec 650 000 $

Par Eric Maltais 2:58 PM - 13 juin 2017
Temps de lecture :

Des bénéficiaires de Centraide dans Charlevoix, en compagnie du pdg de Centraide Bruno Marchand et du maire Michel Couturier

Centraide Québec et Chaudières-Appalaches investit pas moins de 646 200 $ auprès de 18 organismes de Charlevoix cette année. Depuis 10 ans, la région reçoit 5 fois plus que ce qu’elle verse en dons, soit plus de 6 M $.
« Les gens sont de plus en plus sollicités et cela a des impacts directs sur les collectivités. Il y a des activités philanthropiques qui sont plus « sexy » et pour lesquelles c’est plus facile de donner », explique Bruno Marchand, président directeur général de Centraide, de passage à l’hôtel de ville de La Malbaie pour remettre les dollars lundi dernier.

«Nos causes, à Centraide, ne sont pas « sexy ». On donne pour soutenir les organismes œuvrant en santé mentale, en prévention suicide, en isolement social, auprès des gens qui ont de grands besoins, auprès de la jeunesse »

 
Il ajoute : « Je dis aux gens qui le peuvent d’essayer de mettre de l’argent dans un pot commun. Ensemble, on peut faire un casse-tête à l’image de l’entraide et on aide les gens défavorisés », a exprimé M. Marchand, tout en précisant que « on aspire à se construire un tout qui ne néglige personne. La mission de Centraide, notre mandat, c’est de lutter contre la pauvreté, contre l’isolement social et permettre aux organismes de maintenir les services afin de briser cet isolement social en leur permettant d’intégrer un réseau ».
Appelé à prendre la parole, le maire Michel Couturier a confessé qu’il avait été à même de constater les grands besoins de Charlevoix alors qu’il a présidé pendant trois ans l’ancien CSSS. Il s’est inspiré d’une étude d’une université pour saluer l’importance de cette implication : « Selon une étude sur le bonheur, ce n’est pas la richesse qui rend heureux, mais le plaisir d’aider les gens. Les plus heureux sont ceux qui travaillent pour le bien-être des gens ».
Tout en soulignant qu’une société ne peut tolérer la misère des gens, le maire Couturier a noté que les besoins sont là. « Mais je souhaite qu’on baisse cet écart entre les dons que les gens d’ici font en regard au retour des sommes versées par Centraide. Cela signifiera qu’il y aura moins de misère chez nous. Merci Centraide d’être un si important filet social », a-t-il précisé.
Témoignage
Catie Bergeron, de La Marée, est venue témoigner de l’importance du don que son organisation reçoit. « L’importance de cet argent? Cela nous permet de nous concentrer sur notre mission ». Comme toute organisation à la recherche de financement, les organismes déjà à court de ressources s’essoufflent lorsqu’ils doivent tenir de telles activités.
En espérant de généreuses contributions de la part des gens de Charlevoix, M. Marchand a conclu en soulignant que toute personne dans ce monde rêve de participer à quelques chose de plus grand que lui. Alors Centraide aide des gens qui aident des gens…
 

Partager cet article