La MRC appuie SITEC pour l’électricité

Par Gilles Fiset 12:00 AM - 14 août 2014
Temps de lecture :

Les maires de la MRC de Charlevoix ont décidé d’appuyer les demandes faites par la mine de silice Sitec pour être reliée au réseau d’Hydro-Québec. Une question de rentabilité pour l’entreprise et d’emplois pour la région.

Le projet, en attente de réalisation depuis 2005, consiste à relier la mine Sitec située non loin de Saint-Urbain au réseau électrique de la route 138. Le trajet représente un peu plus d’une trentaine de kilomètres sur lesquels faire passer les installations. Selon les dires du préfet de la MRC de Charlevoix, Claudette Simard, ce projet est évalué à près de quatre millions $. « Il est certain que l’entreprise peut en payer une partie, mais elle a besoin de l’aide financière du gouvernement. Ce n’est pas un si gros montant compte tenu de ce que représente la mine pour l’avenir de notre région », affirme le préfet qui a rappelé que « la mine Sitec représente quand même 80 emplois en haute saison et 40 en hiver, donc une masse salariale d’environ 6 millions $ par année ».

Cependant, pour garantir tous ces emplois, l’entreprise d’extraction de silice doit s’assurer de rester concurrentielle. « Nous devons augmenter la qualité de nos produits tout en diminuant les coûts de production comme ceux de l’achat d’essence pour produire l’électricité à la mine. Cela nous permettra de garder notre part du marché, surtout américain, face à la concurrence internationale de pays comme la Turquie par exemple », explique Ian Turner, PDG de la mine Sitec. Ce dernier stipulait également que la mine vise l’augmentation de la qualité de ses produits pour répondre à la demande d’un nouveau client potentiel, ce qui pourrait déboucher sur la formation de cinq à dix emplois de plus.

 

 

Partager cet article