Précision

Par Emelie Bernier 12:00 AM - 22 avril 2014
Temps de lecture :

 

(EB) Les 1500$ demandés par Réseau Charlevoix à la Municipalité de Saint-Irénée pour accueillir une halte de la navette ferroviaire ne sont qu’une fraction du montant total, tient à spécifier la directrice générale de la Municipalité, Marie-Claude Lavoie, suite à la publication de cette information dans l’Hebdo Charlevoisien du 16 avril. À cette somme s’ajoutent les frais de construction du débarcadère et divers autres montants reliés à l’accueil des visiteurs, notamment pour l’affichage. C’est pourquoi la Municipalité a choisi de ne pas se positionner sur le circuit de la navette cette année.

« Ce n’est pas définitif, mais cette année nous ne pouvons pas adhérer car ce n’est pas prévu au budget. Ce sera considéré pour les années subséquentes », commente pour sa part le maire Pierre Boudreault.    

Partager cet article