Rivière à saumon qui gagne à être développée davantage

Par 12:00 AM - 20 avril 2014
Temps de lecture :

Une somme d’environ 15 000 $ a été amassée avec la complicité de 125 convives qui se sont réunis, samedi dernier en soirée au Manoir Richelieu, dans le cadre du 12e souper bénéfice de la Corporation Saumon Rivière-Malbaie, sous la présidence d’honneur du Dr Jean-Luc Dupuis, président fondateur du Musée de Charlevoix.

 

«Je suis heureux comme un poisson dans l’eau d’être présent parmi vous à titre de président d’honneur, a lancé de Dr Dupuis d’entrée de jeu. Le président Ronald Desbiens de la corporation et moi avons la passion des projets et la passion de développer Charlevoix afin de donner une grande fierté à notre région.»

 

La nouvelle députée libérale Caroline Simard a profité de ce souper bénéfice pour effectuer sa première sortie publique depuis l’élection du gouvernement Couillard, le 7 avril dernier :

 

«Mon conjoint François Nadeau qui est guide et moi partageons la même passion pour la pêche et j’avais assuré Ronald Desbiens durant la campagne électorale que je serais présente à son activité si j’étais élue députée. J’ai tenu parole. Je promets aussi d’être présente sur le terrain pour avancer les dossiers et je vous annonce qu’il y aura un bureau de comté dans Charlevoix et sur la Côte-de-Beaupré», de déclarer Mme Simard, avouant avoir parcouru plus de 4000 kilomètres durant la campagne électorale pour aller visiter toutes les municipalités de sa circonscription.

 

«Notre rivière à saumon, c’est un joyau chez nous et il est impératif de continuer à développer notre projet pour générer aussi d’importantes retombées économiques sur le plan touristique», a énoncé Ronald Desbiens, président de la Corporation Saumon Rivière Malbaie.

 

Tous les discours abondaient dans le même sens. Le saumon est le roi de nos rivières et il fait le bonheur des pêcheurs. Son développement se poursuivra de plus belle cet été avec la permission de taquiner le poisson en amont du pont de l’usine de papier de Clermont.

 

Le mot de la fin revient à Sylvain Tremblay, préfet de la MRC de Charlevoix-Est et maire de Saint-Siméon : «Nous avons une papetière qui a sauvé en quelque sorte notre rivière à saumon qui va peut-être sauver notre papetière dans l’avenir», a-t-il lancé pour conclure la série de discours protocolaires.

 

Plusieurs individus ont été honorés au beau milieu du repas pour leur implication à l’égard du saumon. Il s’agit de Richard Gaudreault, Robin d’Anjou, Michel Damphousse, président de la Fédération des rivières à saumon, du journaliste et chroniqueur Julien Cabana et Bernard Maltais qui a toujours pris à cœur le développement du cours d’eau du temps où il occupait le poste de maire de Saint-Aimé-des-Lacs et de préfet de la MRC-Est.

Partager cet article