Gilles Ste-Croix visite Artisans du rêve

Par 12:00 AM - 27 mai 2009
Temps de lecture :

Celui qui a prêté sa silhouette filiforme au logo de l’Éveil du géant est venu faire un tour dans le village de ses premières amours aujourd’hui mercredi. Au programme, une visite de l’exposition Artisans du rêve, qui s’ouvre avec le costume d’Alexis le trotteur qu’il portait lors de son périple sur échasse entre Baie-Saint-Paul et Québec, en 1980.
«C’est vrai que tout est parti de là! J’avais besoin d’argent pour monter un théâtre de rue et en jasant avec Guy paquet, on en était venu à la conclusion qu’il fallait que ce soit médiatisé. De là l’idée de parcourir la distance entre Baie-Saint-Paul et Québec sur mes échasses. 22 heures», se remémore en souriant le sympathique Ste-Croix.
Pour arriver à son but, celui de ramasser un pactole pour débuter son projet de théâtre, il avait vendu des «milles» aux commerçants, entre 25 sous et 1 $. « Comme ça a été médiatisé, ils n’ont pas eu le choix de me croire et de me payer! »
La fête foraine arrivera quelques années plus tard, des suites de rencontres fortuites dans les hauteurs du Balcon Vert.
« C’est là que j’ai rencontré Guy Laliberté et Daniel Gauthier. Guy était un amuseur public qui avait beaucoup voyagé, connaissait plein d’amuseurs. On a décidé de mettre nos énergies en commun. Daniel en est venu vite à s’occuper de la comptabilité. Moi, ma tâche était de convaincre la ville de nous laisser faire une fête foraine! »
Gilles Ste-Croix est surpris de voir Baie-Saint-Paul rendre hommage à la naissance du Cirque, mais aussi très content. «On ne faisait pas l’unanimité, c’est certain. On était des étranges, des farfelues et les gens qu’on faisait venir dans la ville n’étaient pas la clientèle cible! C’était des hippies, mais aussi beaucoup de jeunes familles et aujourd’hui les gens de 35, 40 ans, se souviennent encore de nous, ils ont de beaux souvenirs!»
En 2009, le Cirque du Soleil est une multinationale qui embauche plus de 4000 personnes. «Nous faisons le plus beau métier du monde! Et le Cirque du Soleil, c’est le résultat du travail de tous et chacun.»

 

Partager cet article