11è Concours québécois en entrepreneurship: Une pléiade de projets d'entreprises courronnée

Par Emelie Bernier 12:00 AM - 03 avril 2009
Temps de lecture :

Le gala du 11è concours québécois en entrepreneurship du vendredi 3 avril  a couronné 6 projets dans le cadre de son volet Entrepreneuriat étudiants et 3 autres dans son volet Création d’entreprises. Ce dernier volet a permis à Sophie Talbot et Michel Nicole, de la Ferme Caprivoix, de se mériter une campagne de publicité à TVCO. Diane Laberge, pour son entreprise de relations de presse, de communications et de «rédaction créative » Le Mot juste a reçu un prix équivalent de CIHO Fm, tandis qu’Argile Vivante, d’Emmanuel Da Silva, jouira d’une bonne visibilité sur les ondes de TVCVM. Le Coup de coeur du jury est allé à Ardente, une jeune entreprise menée par un père et sa fille, soit Laura-Émilie et Jean-François Côté. L’Hebdo Charlevoisien leur a offert une demie-page de publicité, que vous devriez pouvoir lire bientôt!

« C’est apprécié, car je pense qu’il faut être un peu courageux pour se lancer en entreprise quand on est dans la cinquantaine … et en plein récession», se réjouit Mme Laberge. Même son de cloche du côté d’Emmanuel Da Silva, céramiste. Argile vivante est le nom de son entreprise destinée à produire, notamment, des carreaux de céramique fait à 96% de matériel d’ici. « Je puise ma matière première à Baie-des-Rochers et je suis en train de fabriquer un four pour cuire une centaine de tuiles à l’heure. J’ai tourné mon premier pot il y a 41 ans, ça fait trois ans que je suis dans Charlevoix. » M. Da Silva a récemment obtenu une subvention de 25 000$ du MAMROT.

Sophie Talbot est contente d’avoir reçu ce prix qui lui permettra de faire connaître la viande caprine qu’elle produit avec son conjoint Michel Nicole dans le rang 5, à Saint-Hilarion. «Notre démarrage d’entreprise est un succès incroyable, nous sommes vraiment ravis! »

Les Côté derrière les produits haut de gamme de la ligne Ardente ont hâte de faire découvrir leur petits objets et meubles fabriqués par un ébéniste d’ici, Éric Gaumont, avec du bois de cerisier de pennsylvanie et de sorbier des montagnes. « Nous allons dans un créneau haut de gamme, car nous ne pouvons rivaliser avec les petits prix de la Chine ou de l’Indonésie. Notre clientèle cible est plutôt féminine. » Le père, ingénieur forestier, et la fille, formée en marketing, sont confiants que leurs produits, uniques, sauront trouver preneur.

Du côté des projets étudiants, L’école en folie, un spectacle de cirque et musique monté par les jeunes de l’école Dominique Savion de Saint-Urbain s’est mérité la palme dans la catégorie primaire premier cycle. Écolégumes, ce projet des jeunes de l’École Beau-Soleil de Saint-Aimé-des-Lacs, s’est distingué par son originalité dans la catégorie primaire 2è cycle. Les jeunes ont mis à profit le compost du projet entrepreneurial de l’an dernier pour faire pousser des légumes qu’ils ont transformé et vendu sous forme de conserves. Le Petit Creux, cette cantine santé à l’École Félix-Antoine-SAvard de la Malbaie a été couronné dans la catégorie primaire 3è cycle. Au secondaire, c’est le projet Accroche ta fleur, de la classe de Mme Karine Tremblay à l’école secondaire du Plateau, qui a reçu la palme pour ses petites fleurs à accrocher à la boutonnière qui orneront sûrement les habits et les robes des finissants de cette année. Dans la catégorie secondaire, adaptation scolaire, les jeunes du centre éducatif Saint-Aubin, de la classe de M.Benoit Bradet, ont été récompensés pour leur projet Champ d’Elle.

Avec leurs lampes et leurs coffres entièrement fabriqués à partir de matériaux recyclés, les jeunes de la classe de Mme Julie Campeau se sont distingués dans la catégorie formation professionnelle et Éducation des adultes. Ils étudient au Pavillon les Cimes de la Malbaie.

Félicitations à tous les gagnants!

Partager cet article