La Zec des Martres réglemente la chasse à l’orignal

Par 12:00 AM - 02 avril 2009
Temps de lecture :

La Zec des Martres légifère la chasse à l’orignal sur son territoire, devançant ainsi le gouvernement provincial qui a la volonté de réglementer ce type de chasse à l’avenir.

Les intentions gouvernementales de réglementer la chasse à l’original ont fait partie des discussions lors de l’assemblée annuelle des gestionnaires de Zec en 2007 et ont entraîné une réflexion chez certains membres, dont la Zec des Martres. « Nous voulons commencer à faire notre propre gestion de la chasse à l’orignal afin d’éviter le drame du tirage au sort de nos territoires de chasse », d’expliquer Linda Desrosiers, directrice de la zone d’exploitation contrôlée (Zec) qui compte 623 membres.

La Zec des Martres est la troisième au Québec à légiférer ainsi à l’interne. La mesure a été présentée et acceptée par les 215 membres, dont une majorité de chasseurs, présents à l’assemblée annuelle de l’organisme la semaine dernière.

Le règlement de la Zec vise à améliorer la gestion de la chasse, à assurer la sécurité des chasseurs et la protection de leur territoire de chasse, à favoriser les relations saines et amicales entre chasseurs et à optimiser le partage du territoire. Le règlement interne, qui s’applique conditionnellement au respect des lois gouvernementales en vigueur, donne à la Zec le droit de disposer du partage des territoires de chasse et d’en contrôler l’usage. Les infractions peuvent mener à l’annulation du permis de chasse des personnes fautives.

« Les chasseurs mettent temps et argent dans la préparation de leur territoire de chasse. Ils ne veulent pas le perdre ou changer. Si le gouvernement passe sa réglementation sur la gestion de la chasse à l’orignal, peut-être que les Zecs qui ont déjà une réglementation n’auront pas à s’y soumettre. C’est ce que nous espérons », de conclure, Mme Desrosiers.

Partager cet article