École Fernand-Saindon: 70 parents rencontrent la Commission scolaire

Par 12:00 AM - 19 mars 2009
Temps de lecture :

Environ 70 parents de Notre-Dame-des-Monts et de Saint-Aimé-des-Lacs étaient présents à l’école Fernand-Saindon pour la réunion spéciale du conseil d’établissement hier soir. Une rencontre qui a permis à la Commission scolaire de donner l’information exacte sur le nombre d’élèves et de ressortir notamment avec le constat d’une majorité de parents en accord avec une fusion des clientèles.

 

D’entrée de jeux, le président de la Commission scolaire de Charlevoix (CSC) Benoît Simard a rappelé que cette séance spéciale du conseil d’établissement visait à « informer les gens et à recevoir leurs intentions ». La rencontre, qui portait sur l’organisation scolaire 2009-2010, a été convoquée à la demande de la commissaire du secteur et de la municipalité. Elle faisait suite au mouvement de parents qui ont décidé en février dernier d’inscrire 31 enfants dans l’école voisine afin notamment d’éviter, à ce qu’ils croyaient, des classes à triple niveau. Du coup, la CSC s’est retrouvée avec 76 élèves inscrits au régulier à Saint-Aimé-des-Lacs contre 14 à Notre-Dame-des-Monts qui aurait dû en compter 45.

 

Les échanges se sont déroulés dans le respect pendant un peu plus de 1 h 30. L’assistance était composée de parents des écoles de Fernand-Saindon et de Beau-Soleil, des représentants des deux municipalités ainsi que des enseignants. Cherchant à comprendre les motifs ayant poussé une majorité de parents à inscrire leurs enfants dans l’école voisine, le directeur général Robert Labbé a arbitré les discussions. Très ferme, il a rappelé l’ordre du processus d’inscription et les grandes lignes sur lesquelles se fait l’organisation scolaire. Il a aussi incité les parents à s’informer auprès des sources fiables de la CSC. « On ne veut pas recommencer l’an prochain. On ne peut pas marcher par devinette. On est là pour se dire les vraies affaires. À la Commission scolaire, nous nous retrouvons avec une grosse et une petite école. Une situation qui, si nous ne nous parlons pas, pourrait nous mener très loin dans le transfert des enfants et dans la politique de maintien et de fermeture des petites écoles. Est-ce que c’est vraiment ce que vous voulez? » de questionner M. Labbé.  

 

La majorité des interventions de l’assistance ont porté sur les classes multiniveau (voir autre texte) et plusieurs parents et enseignants ont souligné les avantages de la formule. Des parents se sont aussi montrés ouverts à la fusion des clientèles, une façon d’éviter les classes à trois niveaux et plus. « Le message que nous recevons, c’est qu’il y a beaucoup de questionnement, mais aussi qu’il y a une ouverture à fusionner la clientèle des deux écoles », de constater M. Labbé.

 

Après avoir pris connaissance des conclusions de la rencontre, les commissaires auront à prendre une décision sur l’organisation scolaire des deux écoles. Une nouvelle tournée d’inscription pourrait être convoquée pour les parents, à moins que la Commission scolaire décide de transférer le reste des élèves de Fernand-Saindon à Beau-Soleil pour la prochaine année.

 

Sisi Bouchard et Katleen Lajoie du Comité famille de Notre-Dame-des-Monts étaient satisfaites de la rencontre. « Cette rencontre était nécessaire. Nous voulions que la zizanie cesse. Nous souhaitons maintenant que les gens se fient à ce qu’on leur a dit et non sur des impressions personnelles qui ne sont pas nécessairement fondées. J’espère que les parents prendront la décision pour leur enfant et pour eux-mêmes, sans se laisser influencer par leur voisin. »   

Partager cet article