La défense de Jean-Guy Bouchard remboursée

Par 12:00 AM - 06 mars 2009
Temps de lecture :

Les conseillers de Petite-Rivière ont accepté à l’unanimité une résolution confirmant le remboursement des honoraires d’avocat du maire Jean-Guy Bouchard pour sa défense à la requête en inhabilité pour 5 ans déposée par le procureur général.

Il faut dire qu’il s’agissait davantage d’une formalité puisque la loi stipule clairement cette obligation.  Une quarantaine de personnes ont assisté à cette réunion spéciale hier.  Le maire a ouvert l’assemblée pour y déposer une lettre officielle stipulant qu’il n’a pas participé et qu’il ne participera pas aux délibérations sur la question, puis il a quitté la salle.

Un conseiller a suggéré de « demander poliment au maire de se retirer des activités de la municipalité durant les procédures judiciaires », mais la proposition d’Alain Gazaille a été rejetée par tous les autres conseillers.
Le promaire, Gérald Maltais, a accueilli quelques questions, tout en précisant que par la nature judiciaire du dossier, « je ne crois pas que vous aurez une opinion de la part des membres du conseil ».

La somme des honoraires est revenue sur le tapis tout comme la rapidité avec laquelle on veut procéder. L’avocat de la municipalité, Me Yves Boudreault, a assuré que tous les partis s’étaient entendus pour accélérer la procédure avec comme objectif de conclure avant l’élection automnale.

Rappelons qu’on reproche au maire d’avoir fait une déclaration d’intérêts pécuniaires incomplète, sur l’omission d’un terrain qui devait être desservi par le projet d’aqueduc et d’eau potable.

Partager cet article