Un rehaussement significatif du financement réclamé

Un rehaussement significatif du financement réclamé

Le Regroupement des organismes communautaires de la région 03 (ROC 03), dont font partie plusieurs organisations charlevoisiennes, a bloqué l’accès au siège social du Parti libéral du Québec le 7 février dernier. Le but de cette mobilisation est de réclamer globalement 475 M$ pour rehausser significativement le financement à la mission globale des 4 000 organismes communautaires autonomes du Québec.
Une centaine de militants se sont présentés au bureau du parti du premier ministre Philippe Couillard situé sur le boulevard Hamel à Québec vers 8 h le 7 février. « Nous bloquons aujourd’hui l’accès au siège social libéral comme les Libéraux bloquent l’accès aux organismes communautaires autonomes, aux services publics et aux programmes sociaux pour les citoyennes et citoyens du Québec dans le besoin », dénonce Raphaël Létourneau, co-porte-parole régional de la campagne « Engagez-vous pour le communautaire ». Pour celui-ci, la situation génère des conséquences négatives pour la population vulnérable. « Concrètement, ce sont des femmes victimes de violence, des jeunes dans la rue, des personnes avec des dépendances, des personnes immigrantes, des personnes vivant avec des handicaps ou des problèmes de santé mentale, des personnes locataires, sans-emploi, bénéficiaires de l’aide sociale ou ayant de l’insécurité alimentaire qui sont laissées à elles-mêmes. », déclare-t-il.
Essentiellement, ces manifestants demandent à ce que leurs organisations deviennent une priorité pour le gouvernement. Concrètement, ils réclament le rehaussement de leur financement de base, le respect de leur autonomie, la reconnaissance de leur rôle dans le progrès social au Québec, et le réinvestissement massif dans les services publics et les programmes sociaux. Selon le ROC 03, le sous-financement chronique oblige les organismes à réduire leurs activités et leurs services, à réduire leurs horaires d’ouverture, à mettre en place des listes d’attente et à verser de faibles salaires aux travailleuses et travailleurs du milieu. « Avec un financement suffisant et une autonomie de gestion des fonds, chaque dollar aide concrètement des êtres humains, leur donne une voix, leur permet de participer activement dans notre société et de la transformer », avance Nicole Dionne, co-porte-parole régionale de la campagne « Engagez-vous pour le communautaire ».
D’ailleurs, le regroupement craint d’autres coupes budgétaires dans le futur. « Plus encore, après des milliards en coupures, les Libéraux annoncent des baisses d’impôts qui priveront l’État de revenus essentiels. Cette baisse des revenus laisse présager un désastreux retour à l’austérité », soutient M. Létourneau.
Le blocage du bureau du Parti libéral s’inscrit dans le cadre de la campagne « Engagez-vous pour le communautaire » qui mobilise 4 000 groupes dans toute la province. Des actions ont lieu dans toutes les régions de la province. De plus, une pétition comptant près de 30 000 signatures a été déposée à l’Assemblée nationale.
Valérie Bilodeau, directrice du Service pour hommes impulsifs et colériques de Charlevoix (SHIC) a tenu à participer au rassemblement de Québec. « Tout s’est bien déroulé. Il faut être solidaire pour faire avancer les choses. », soutient-elle. Elle constate un manque criant de financement pour son organisation. « Plusieurs organismes communautaires de la région ferment l’été par manque d’argent. Or, la violence, au cœur de notre mission, ne prend pas de vacances », décrit-elle. Elle croit que la situation actuelle ne peut perdurer et elle souhaite des changements rapides dans ce dossier.