La projet La Pinsonnière prend forme

La projet La Pinsonnière prend forme

photo courtoisie

Alors que de nombreux projets de développements de condominiums voient le jour dans l’ouest de Charlevoix, l’entreprise beauceronne C Hôtels annonce qu’elle s’associe avec D Resto afin de donner une seconde vie à l’immeuble abritant jadis l’Auberge la Pinsonnière de La Malbaie, secteur Cap-à-l’Aigle. Ainsi, la formule retenue combinera des condominiums, un centre de santé et une offre de restauration.
« Nous sommes présentement en train de compléter les plans à l’aide de designers » confie Jean Grégoire, président du groupe C Hôtels. Au total, l’entreprise prévoit mettre en vente 51 unités dans les prochaines semaines. Les acheteurs pourront profiter de leurs propriétés, en plus de bénéficier des possibilités de locations touristiques gérées par le promoteur.
« Notre concept à La Pinsonnière s’articule autour du centre de santé. Nous voulons faire revivre l’époque des curistes », explique l’homme d’affaires. En effet, ils souhaitent que les futurs visiteurs occupent les lieux pour une période de trois à cinq jours, durant laquelle ils se consacreront à leur santé et bien-être.
Bien que le montant des investissements ne soit pas dévoilé, il est vraisemblable qu’il soit important. En effet, la célèbre Auberge La Pinsonnière, qui a été pendant de nombreuses années l’un des établissements les plus réputés de la région, a fermé définitivement ses portes en octobre 2014 et est inoccupé depuis. En ce sens, plusieurs travaux sont à prévoir pour la conversion de l’immeuble existant, en plus pour l’ajout d’unités et pour le centre de santé
Pour M. Grégoire, le partenariat avec le Groupe D Resto est la pierre angulaire de ce projet. « Nous nous occuperons de l’offre d’hébergement, alors l’entreprise de Daniel Tremblay s’occupera du volet restauration », avance-t-il. Depuis le rachat de l’établissement en 2016 par le Groupe D Resto, peu d’informations ont filtré sur sa réouverture. Le partenariat avec le groupe C Hôtels, qui vit présentement la plus forte croissance de son existence, est un progrès significatif dans ce dossier. « Le début de la construction est relatif à l’avancement des ventes. Néanmoins, nous souhaitons qu’elle commence au printemps 2019 », poursuit-il.
D’ailleurs, un bureau de vente sera ouvert sur la rue Saint-Jean-Baptiste au début du mois de mai, à côté de la Maison Otis. Celui-ci mettra en valeur les deux projets du groupe C Hôtels dans Charlevoix, soit le C Hôtels La Pinsonnière et les Caches de la Grande-Pointe, situées au pied des pentes du Massif de Petite-Rivière-Saint-François. Ce dernier aura 168 unités de type condominiums lors de sa complétion.
« Nous sommes très heureux de la réponse des gens à nos projets dans Charlevoix. Les acheteurs recherchent un lieu d’exception », déclare le président Jean Grégoire. Pour l’instant, il constate que les produits qu’ils proposent attirent surtout une clientèle internationale. Il souhaite obtenir le même succès que l’entreprise a obtenu dans d’autres régions du Québec.