MRC de Charlevoix : hausse du budget et des quotes-parts

MRC de Charlevoix : hausse du budget et des quotes-parts

La MRC de Charlevoix augmentera très légèrement son budget. Les quotes-parts (la principale source de revenus) hausseront de 3,9 % en moyenne ainsi que les quotes-parts spécialement dévolues à la gestion des matières résiduelles qui elles s’élèveront de 6,4 %.

Par Gilles Fiset

Le budget de la MRC de Charlevoix augmentera de 166 000 $, soit de 2,65 % en 2018, passant de 6 300 493 $ en 2017 à 6 467 277 $ pour 2018.

Quotes-parts municipales

Les quotes-parts des municipalités hausseront de 3,9 % en moyenne avec des augmentations variant de 2 % (4 925 $) pour Petite-Rivière-Saint-François jusqu’à 13,8 % pour Saint-Hilarion (près de 15 400 $) « La forte hausse à Saint-Hilarion s’explique par le dépôt d’un nouveau rôle d’évaluation pour les trois prochaines années et qui est reconduit la plupart du temps pour trois années supplémentaires, donc un travail fait pour six ans. Cela implique un rattrapage et une augmentation du rôle et des valeurs foncières dans le calcul. Comme la plupart des quotes-parts sont établies en fonction de la richesse foncière, pour Saint-Hilarion, cela amène une hausse », explique Karine Horvath, directrice générale de la MRC de Charlevoix.

Gestion des matières municipales

Le budget de la gestion des matières résiduelles augmente de 8,2 %. Du côté des quotes-parts des municipalités attribuées à cette gestion, elles augmentent de 6,4 % en moyenne. La plus basse augmentation va à la municipalité de Petite-Rivière-Saint-François avec 3 % seulement (5 300 $) et la plus forte, en proportion, va à L’Isle-aux-Coudres avec 9 % (17 569 $). La Ville de Baie-Saint-Paul, pour sa part, voit sa quote-part pour la GMR augmenter de 6,6 % pour un montant de presque 69 000 $.

L’expansion du nombre d’usagers pour lesquels la collecte des matières résiduelles est organisée explique cette hausse, soit 187 usagers en tout, dont 119 pour la seule ville de Baie-Saint-Paul.

Les Dépenses

Les dépenses quant à elles diminueront de 2 %, dû à la perte de certaines subventions, dont le programme de compensation pour terres publiques qui chutera de plus de 45 000 $, l’abandon de certains projets et la fin du remboursement de l’emprunt pour le projet Communautés rurales branchées.

Une nouvelle quote-part a été créée pour l’emprunt monétaire lié à l’achat d’un camion de transport pour les pinces de désincarcération, un achat qui se monte à 17 394 $ par an pendant cinq ans. Finalement, il y aura une hausse d’un peu plus de 35 000 $ liée à la quote-part du service de l’évaluation foncière.

Surplus

Les recettes reportées et affectations de surplus totalisent 118 718 $ en 2018, dont 100 600 $ pour la gestion des matières résiduelles.