Golfeurs, à vos bâtons, c’est parti!

Golfeurs, à vos bâtons, c’est parti!

Enfin, du beau temps pour la nouvelle saison de golf! (Photo : Archives)

Avis aux amateurs, la saison de golf est lancée sur les trois terrains de Charlevoix. Si Dame Nature a été peu clémente à ce jour, force est d’admettre que les prochains jours seront plutôt significatifs. Un bon début de saison pave la voie à d’excellentes statistiques pour une industrie qui a vécu des moments difficiles en 2016.

Dans une communication aux membres, le professionnel Pierre Pineau avouait que le fait d’ouvrir le jeudi le 18 mai le Club Le Loup de Baie-Saint-Paul a été difficile mais la décision a été prise parce que les golfeurs attendaient ce moment avec beaucoup d’impatience.  Les employés ont pris les bouchées doubles lors de la dernière journée des préparatifs et tous les efforts ont été déployés pour terminer la finition du terrain. Les adeptes peuvent accéder à la grille de départ depuis 9h jeudi. Le bar, le restaurant ainsi que le casse-croute ouvriront plus tard en saison. Des promotions spéciales ont d’ailleurs été mises en place en ce début de saison, considérant le fait qu’il y avait une inquiétude quant à l’avenir du club. Une promotion intéressante est également en vigueur pour les juniors dont les parents sont membres.

Au Club de golf du Fairmont le Manoir Richelieu, le professionnel Jean-Philippe Moffet disait sur les ondes de CIHO qu’il s’attendait à connaître une saison de 20 000 rondes de golf, précisant que l’hiver, avec une accumulation de neige abondante, permettait des excellentes conditions de pratique sur les terrains.

La totalité des 27 trous devrait être opérationnels lors du long week-end, avec des prix légèrement à la baisse et des tarifs préférentiels pour les Charlevoisiens qui présentent une preuve de résidence.

Quant au plus ancien des clubs de golf, le Murray Bay, tout est en place pour une saison de rêve. Selon le professionnel Maxime Ricard, l’idéal serait d’atteindre les 18 000 rondes de golf, quoiqu’il reste prudent en visant les 17 500 rondes.

« Cela nous donnerait la chance de se créer une marge de manœuvre afin de prévoir des travaux d’amélioration sur la propriété. L’industrie a déjà connu des années plus prospères mais le Murray Bay se porte bien. « Notre parcours est en excellente condition. Nous avons recruté une vingtaine de nouveaux membres et les tournois reviennent tous cette saison », soutient M. Ricard.

Dans le fonds, seulement les activités interclubs, au nombre de trois, ne reviennent pas cette saison. « On se souhaite du beau temps et nous allons connaître une très belle année », conclut le sympathique professionnel, qui a eu la douleur de perdre son père André au cours des derniers jours, des suites d’une courte maladie. André Ricard était un bénévole exceptionnel impliqué depuis des décennies, notamment dans le monde du hockey, association qu’il aura présidée jusqu’à son dernier souffle, en Mauricie.