Dominique Maltais, toujours aussi passionnée (vidéo)

<i class= Dominique Maltais, toujours aussi passionnée (vidéo)">

Crédit photo : claude boulet

Dominique Maltais a fait vibrer Charlevoix et le Québec au rythme de ses performances sportives lors des trois derniers Jeux olympiques de Vancouver, Turin et Sotchi. La double médaillée a depuis accroché sa planche sa neige et se consacre maintenant à son rôle de mère et à ses multiples projets professionnels. Néanmoins, même si les prochaines olympiades d’hiver se déroulent Pyeongchang, en Corée du Sud, elle est de tout cœur avec les athlètes, de sa chaumière charlevoisienne.« Je suis encore tous les athlètes de ma discipline, le snowboardcross et j’ai encore beaucoup de liens avec eux », affirme l’olympienne qui a pris sa retraite de la compétition en 2016, après avoir connu une fructueuse carrière durant laquelle elle a remporté deux médailles olympiques et cinq Globes de Cristal. Aujourd’hui, elle est aujourd’hui toujours mordue de son sport. « Je sens la fébrilité [de mes anciens collègues]», énonce-t-elle. En effet, elle est témoin de leurs préparatifs sur les médias sociaux.
« Tout cela me manque beaucoup. C’est une chance inouïe de participer à un événement aussi grandiose !» s’exclame-t-elle. Elle se souvient encore des sentiments d’excitation et de fierté qu’elle a ressentie lors de ses participations à plus grande compétition sportive. « Lorsque tu essaies les vêtements officiels, que tu parades dans le village olympique et que tu reconnais ceux qui sont habillés comme toi, c’est un sentiment tellement magnifique », relate l’athlète avec une voix remplie de nostalgie. Sa mémoire est aussi tapissée de souvenirs impérissables. « C’est tellement de beaux moments. Comme nous sommes dans le temps des Olympiques, chaque matin, je me réveille avec un beau souvenir », raconte-t-elle. De plus, elle a apprécié grandement que la population charlevoisienne se mobilise pour la soutenir à chaque olympiade. « En tant qu’athlète, c’est évident que c’est un boost, un bon stress et une belle motivation », déclare-t-elle.
Plus d’un an après avoir pris sa retraite de la compétition, Dominique Maltais n’a aucun regret. En effet, sa vie est bien remplie. « Côté travail, je suis revenue à l’une de mes passions. Je travaille maintenant pour le service incendie de Baie-Saint-Paul et j’en suis très fière » affirme-t-elle. De plus, elle continue d’enseigner la planche à neige et le conditionnement physique. Elle donne aussi des conférences dans les écoles et les entreprises afin d’inspirer les autres à atteindre leur sommet.
Par contre, pour l’instant, elle passe la plupart de son temps loin des pentes enneigées ou des édifices enflammés. En décembre dernier, elle a donné naissance à son premier enfant, la souriante Olivia, à qui elle consacre tout son temps. « J’apprécie mon rôle de maman à merveille ! » énonce-t-elle le regard attendri.
À moyen ou long terme, elle entrevoit même la possibilité de retourner aux Jeux olympiques, mais pas sur sa planche à neige. « Assister la chef de mission [de l’équipe olympique canadienne] pourrait éventuellement m’intéresser », déclare-t-elle. La jeune maman ne ferme pas non plus la porte à se joindre à l’équipe de commentateurs sportifs déployés sur les lieux des Jeux olympiques. Elle a d’ailleurs décliné une offre à cet effet compte tenu de la naissance récente de son enfant. « Éventuellement, si c’est fait pour moi, une autre occasion va se présenter », déclare-t-elle, sereine. Par contre, elle décrira cette année la compétition à partir de studios montréalais de Radio-Canada. « Go Canada! Go ! », s’exclame-t-elle en rigolant.
Pour les quatre prochaines années, Dominique Maltais entrevoit l’avenir avec optimisme. « Présentement, je suis comblée. Je souhaite la santé à toute ma famille et d’être capable de vivre pleinement mes passions. Et je vais continuer à être tout aussi heureuse pendant plusieurs années ! », énonce-t-elle en terminant.