Un circuit de randonnée passant par Charlevoix

Un circuit de randonnée passant par Charlevoix

Par Paul O’Neill

Un circuit de randonnée pédestre de 1 200 km inspiré du Chemin de Compostelle est en voie de voir le jour au Québec et son tracé passe par notre région, de la Côte-de-Beaupré jusqu’à Saint-Siméon. Toutefois, ce segment pose encore problème parce que sur une bonne partie du parcours, il doit longer une route 138 fort achalandée. Comme le souligne Pascal Auger PDG de O.G.I.D. Communications et de Québec Compostelle : « Bien que Charlevoix soit une magnifique région, elle est très adaptée au transport par voiture et des efforts seraient souhaitables pour offrir des alternatives aux marcheurs. Certains sentiers existent, mais il s’agit de circuits en autonomie totale et les randonneurs de longue durée préfèrent ne pas s’encombrer de gros bagages. De plus, même si on aime bien marcher en nature, le plaisir est également de visiter des villages et de côtoyer les gens en chemin. Pour que des marcheurs choisissent de passer par Charlevoix, il faudra donc que certains intervenants comme les municipalités, les MRC et les ATR envisagent des aménagements capables de faire une place à ce nouveau type de tourisme ».
La randonnée pédestre de longue durée est en pleine expansion et de nombreux randonneurs cherchent de nouveaux parcours. Il y a plusieurs années que des passionnés de la randonnée pensent à relier divers parcours pour créer un grand chemin traversant neuf régions touristiques du Québec, de Montréal à Gaspé, un chemin s’inspirant des chemins de Compostelle; libre, autonome et abordable. Libre : les marcheurs sont libres de choisir eux-mêmes leur lieu de départ et de fin. Autonome : les marcheurs sont autonomes et choisissent eux-mêmes leurs lieux d’hébergement et de restauration. Abordable : les marcheurs voyagent selon leur budget. Le Chemin du Québec permettra à un marcheur déterminé de partir de Dorval et de se rendre jusqu’au phare de Cap Gaspé en 52 étapes. À propos de l’avancement du projet, M. Auger affirme : « Un randonneur désirant faire le Chemin du Québec pourrait l’entreprendre dès demain matin. Il n’a qu’à se rendre sur le site Québec Compostelle.com où il trouvera toutes les cartes indiquant les itinéraires détaillés de chacune des étapes. Le parcours est complété et il passe sur des sentiers pédestres, des pistes cyclables et d’autres types de chemins sans circulation automobile dans une proportion de 75 % à 80 %. Ce qui manque encore le long du parcours, ce sont des infrastructures d’hébergement et de restauration situées à proximité».