2017, une année charnière pour la MRC de Charlevoix-Est

2017, une année charnière pour la MRC de Charlevoix-Est

Sylvain Tremblay, préfet de la MRC de Charlevoix-Est, dresse un bilan positif de l’année 2017, qui a été marquée par plusieurs annonces économiques. Il espère maintenant pouvoir se concentrer sur ses activités des représentations et ainsi vendre Charlevoix à l’extérieur de la région. Par contre, il est particulièrement sensible au problème du trou noir de l’assurance-emploi, qu’il souhaite régler en 2018.

« L’année 2017 a été une véritable année de développement économique », soutient M. Tremblay. Pour celui-ci, le fait que les activités de Mission Développement Charlevoix (MDC) ont atteint leur vitesse de croisière est un élément marquant des 12 derniers mois. Il souligne que de nombreux fonds ont été mis en place afin de soutenir l’entrepreneuriat local en collaboration avec plusieurs partenaires régionaux. « Nous avons travaillé sur plusieurs investissements majeurs tels que ceux chez Fibrotek », cite-t-il en exemple. Il invoque aussi que l’agrandissement des locaux de la MRC, qui a été complété en 2017, est une bonne chose pour l’organisation.

Le préfet ajoute que du travail a été fait dans le dossier du transport collectif au cours de la dernière année en collaboration avec la MRC de Charlevoix, ce qui constitue un pas de plus pour ce projet.

« Des actions ont également été posées par rapport au Développement social intégré (DSI) », soutient-il.
Globalement, il est très optimiste quant à l’avenir de Charlevoix. Il croit que la région est sur une excellente lancée pour 2018. « Le Sommet du G7 propulse la machine à pleine vitesse ! », s’exclame-t-il. Il souhaite que les entrepreneurs capitalisent pleinement sur les différentes opportunités qui leur seront offertes et qu’ils s’en servent comme tremplin dans leur développement pour les 10 à 15 prochaines années.

Plus personnellement, Sylvain Tremblay se fixe comme objectif d’effectuer de nombreuses représentations à l’extérieur de la région afin de la promouvoir et de la rendre plus attrayante pour les investisseurs étrangers. Par exemple, il exprime le désir de compiler toutes les opportunités d’affaires et de les présenter aux membres de la Chambre de commerce de Québec.