Poésie noir cendré par Marilyne Busque-Dubois

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Poésie noir cendré par Marilyne Busque-Dubois
Marilyne Busque-Dubois.

Installée depuis quelques années dans Charlevoix, où elle se pose avec bonheur entre ses virées voyageuses, Marilyne Busque-Dubois a trouvé dans la région l’espace et le temps qu’elle cherchait.

Elle lance son premier recueil de poésie, Carnet brûlé (du monde qui crie), ce jeudi 17 octobre en formule 6 à 8 au Bercail de l’Hôtel Germain et vous invite à sa rencontre.

L’autrice ne souhaite pas se cantonner au seul genre poétique. La touche-à-tout, qui gagne sa croûte en offrant des services de rédaction, de révision et de traduction,  planche à la fois sur un roman, un livre pour enfants et un second recueil de poésie, inspiré de son amour de la voile celui-là. Son Carnet brûlé lui, est né suite à une éprouvante seconde saison de cueillette des morilles de feu dans l’Ouest canadien.

Le livre a été publié aux Éditions du Blé, une maison manitobaine qui se consacre aux auteurs et autrices de l’Ouest et du Nord canadiens ainsi que des auteurs et autrices qui s’inspirent de cette région. Le livre est distribué dans les librairies québécoises et canadiennes, au grand plaisir de l’autrice qui voit enfin ce statut officialisé.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des