Les enquêteurs ne soupçonnent pas de braconnage à Baie-des-Rochers

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Les enquêteurs ne soupçonnent pas de braconnage à Baie-des-Rochers
Chasseur à l'aube

Hier, le 2 octobre, une carcasse d’orignal retrouvée dans un conteneur à déchets à Baie-des-Rochers a inquiété le maire Sylvain Tremblay.  

Les agents de protection de la faune chargés d’enquêter sur l’évènement qualifient la situation d’une « tempête dans un verre d’eau » et qu’à première vue, il ne s’agissait pas d’un acte de braconnage.

« Ce qui a été retrouvé, c’est les pattes, la tête et la fourrure. Tout porte à croire que la bête était enregistrée et chassée légalement. Les chasseurs devaient être pris avec la carcasse et l’ont déposé dans un conteneur. C’est un geste assez courant », a soutenu le agent de protection de la faune et porte-parole du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs Yan Bérubé.

« D’habitude, nous recommandons de laisser les restes dans la forêt. Il y a certaines municipalités qui, pendant le temps de la chasse, mettent des conteneurs à disposition des chasseurs à cet effet », complète l’agent de protection de la faune.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des