Jean Claude Poitras : une vie à célébrer la beauté

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Jean Claude Poitras : une vie à célébrer la beauté

Dans son livre Quand la vie défile, histoire de la mode au Québec des années 1950 à aujourd’hui , le designer Jean-Claude Poitras jette un regard éclairé sur 7 décennies de mode au Québec. L’homme aux multiples champs d’intérêt et aux plus nombreux talents encore était de passage à la Galerie Iris pour une séance de signature. Rencontre avec un monument de la mode d’ici.

« Je ne suis pas un historien et cet ouvrage ne se veut pas un dictionnaire », écrit-il en introduction. Pourtant, le livre dresse un portrait exhaustif des mouvements et tendances qui ont alimenté les créateurs d’ici. « C’est mon regard posé sur 7 décennies de mode. Je la mets dans un contexte tantôt politique, tantôt culturel… La mode est un reflet formidable de tout ce qui s’est passé depuis le début du siècle », s’enthousiasme le créateur.

Un sentiment d’urgence l’a poussé à se lancer dans ce projet. «Des gens très importants du milieu nous ont quittés. C’était crève-cœur de constater que nos pionniers, les Léo Chevalier, mon parrain, John Warden, Anita Pineault, disparaissent dans l’indifférence la plus totale. On connaissait davantage l’histoire des designers européens et américains que de ceux d’ici! Le Québec a toujours comme devise Je me souviens… il fallait un livre comme celui-là », lance l’artiste qui s’est mis à la tâche avec rigueur. Abondamment illustré, le livre est le fruit d’une recherche étoffée.

Passionné de design tous azimuts, Jean-Claude Poitras a décloisonné sa pratique depuis quelques décennies. Design graphique, design d’intérieur, peinture, dessin, sculpture, arts de la table, rien ne résiste à son insatiable soif de beauté. «Je me suis consacré à la mode durant 30 ans, pris par le mouvement des collections à produire aux 6 mois…En 2002, je me suis dit, c’est maintenant ou jamais! Je n’ai jamais cru aux recettes toutes faites. J’ai mon propre parcours, ma propre démarche », confie le créateur.

La Galerie Iris, qui le représente ici, propose notamment des toiles, des foulards de soie et des sculptures de l’artiste. On y trouve aussi le livre Quand la vie défile : histoire de la mode au Québec des années 1950 à aujourd’hui, qui deviendra sans doute un ouvrage de référence dans le domaine.

« Je n’avais aucune idée a quoi m’attendre, je ne savais pas du tout comment ça allait être reçu.Il sert de livre de référence dans les écoles de mode, qui font d’ailleurs des choses formidables! J’ose croire que le livre propose un autre regard sur la mode, du prêt à porter au prêt à jeter, en passant par le slow fashion… On est allé loin dans la surconsommation et je sens qu’il y a une conscience qui s’éveille de plus en plus chez les designers. La jeune génération  me ravit! J’aimerais débuter ma carrière maintenant, dans cette effervescence qui fait beaucoup de place à la co-création, au collectif! », s’enthousiasme, intarissable, Jean-Claude Poitras.

Curieux, passionné, l’homme n’a clairement pas dit son dernier mot. «J’aurai à tout jamais le goût de guider, de mobiliser de rassembler et surtout d’être utile afin de faire une différence. J’espère laisser une petite trace et quelques murmures au-delà des choses futiles et dérisoires », écrit-il en conclusion de son ouvrage. Et c’est tant mieux!

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des