L'heure de la remise en forme (vidéo)

Par Jean-Sébastien Tremblay 1:43 PM - 05 janvier 2018
Temps de lecture :

Au lendemain des festivités, deux choses subsistent pour plusieurs : les bonnes résolutions et le mal de tête. Dans ce contexte, les gymnases subissent une hausse importante d’achalandage. Martin Bouchard, de Gym Santé Plus, partage son savoir-faire en la matière.
En ce début de haute saison, l’entraîneur d’expérience est fébrile « Le mois de janvier augure bien. Les gens ont pris de bonnes résolutions pour leur santé », soutient-il. Il invite les sportifs de salon à consulter un médecin pour faire un bilan de santé avant de commencer à s’entraîner « S’il y a des petits problèmes de santé qui ne sont pas visibles, ils peuvent ressortir », avance-t-il.
De plus, il suggère fortement que le nouveau membre d’un gymnase rencontre un kinésiologue ou un entraîneur afin de se fixer des objectifs. « Il est préférable d’avoir un plan d’action pour retrouver la santé», poursuit-il. Ainsi, les nouveaux membres pourront travailler correctement leur biomécanique. « Le but n’est pas d’être parfait, mais d’être sécuritaire », dit-il.
Pour celui-ci, tant l’entraînement cardiovasculaire que musculaire est important pour avoir une bonne santé globale. Par contre, il est possible d’en prioriser l’un ou l’autre pour atteindre des buts spécifiques.
Martin Bouchard insiste sur l’importance de travailler la masse musculaire pour des personnes âgées de 45 ans et plus. « À cet âge, il faut contrer la dégénérescence musculaire » énonce-t-il. De plus, ce type d’entraînement est aussi important afin de perdre du poids.
D’ailleurs, l’entraineur recommande d’éviter les diètes et les régimes. « C’est dangereux pour le corps humain. Je suggère d’avoir un programme équilibré », décrit-il. Selon lui, il y a présentement beaucoup de bons choix alimentaires en épicerie. « Il faut faire plus de bons choix que de mauvais. Il ne s’agit pas de bannir complètement la malbouffe » conseille-t-il. Aussi, il invite les gens à être prudents avec leur consommation d’alcool. « Les boissons alcoolisées contiennent beaucoup de calories et ne rassasient pas », poursuit-il.
En plus des bienfaits physiques, l’entrainement physique est aussi un moyen de sociabiliser. Il y a des cours de groupes en plus des exercices musculaire ou cardiovasculaire. « L’énergie de la salle fait en sorte que personne n’est seul », décrit M. Bouchard.
Il croit que les personnes qui ont fait des excès ne devraient pas trop se culpabiliser. « Comme le dit Josée Lavigueur, ce n’est pas ce que l’on mange entre Noël et le Jour de l’An qui compte, mais bien ce que l’on mange entre le Jour de l’An et Noël ! », conclut-il en rigolant.
https://www.youtube.com/watch?v=zuOa33Q3_tM

Partager cet article