Près de 6,5 M $ en infrastructures en 2017

Par Eric Maltais 9:53 PM - 15 Décembre 2016
Temps de lecture :

Le conseil de La Malbaie a adopté un plan triennal d’immobilisations qui prévoient des dépenses de l’ordre de 6,5 M $ en 2017, et près de 21 M $ au cours des trois prochaines années, dont la plus grosse serait en 2018 avec 8 818 870 $ d’investissements en considérant la réfection des infrastructures de la rue Saint-Étienne.
D’entrée de jeu, le maire Michel Couturier se dit peu déranger par le fait que 2017 soit une année électorale: « Nous n’augmentons pas les taxes cette année. Et nous ne le ferons pas non plus l’an prochain. Nous avons baissé la dette nette de 5,2245 M $ depuis 2013 pour qu’elle se situe à 23, 45 M $. Pendant ce temps, les actif financiers de la Ville ont grimpé de 2,55 M $. Je pense que notre équipe a bien administré », lance M. Couturier.
Il ajoute : « Notre surplus non affecté ce chiffre à près de 2,9 M $. Pendant ce temps, à même le budget d’opérations, nous avons puisé 1,353 M $ pour faire le prolongement du boulevard Kane, la rue du Ravin et le parc. Nous y avons aussi dépensé plus de 311 000 $  pour effectuer les travaux de stationnement et décontamination des terrains de l’ancien hôtel-de-ville, sans emprunter. Voilà une bonne gestion. Nous avons fait le pari de payer maintenant au lieu de faire des règlements d’emprunt à long terme ».
Pour la prochaine année, des projets il y en a sur deux pages de la présentation budgétaire, ont dénoncé les détracteurs de l’administration Couturier. Ce dernier ne s’en offusque pas, bien au contraire. «On sent un vent de changement. La morosité est derrière nous. Des gens d’affaires savent saisir les occasions d’affaires quand elles se présentent et c’est ce que je ressens pour La Malbaie. J’en suis fier”.
Le plus discuté d’entre tous lorsque les Malbéens dégustent leur café la matin au resto du coin est le projet du Havre, qui se concrétisera au coût de 4,123 M $ pour la Ville, en plus du 1,5 M $ consentis par Québec.  La restauration du centre des loisirs Rivière-Malbaie se fera au coût de 137 000 $.
Les autres gros chantiers relèveront du département des infrastructures urbaines et environnement avec notamment le projet de stationnement de la rue Vincent (346 760 $), les projets d’intersection (515 000 $), stationnement secteur Lapointe et cordonnier (143 550 $), plan de pavage Sainte-Madeleine (115 500 $), routes non desservies (400 000 $, subventionné à 75%) , rue Mystral (64 000 $) parc roulant (75 000 $) et parc immobilier (100 000 $).

Partager cet article