Éducation : déficit cumulé de 7,6 millions $, mais pas plus pauvre

Par manic_admin_site

Les résultats financiers de la Commission scolaire de Charlevoix sont passés d’un surplus de 2,6 millions $ à un déficit cumulé de 7,6 millions $. Mais dans les faits, la Commission scolaire est ni moins, ni plus pauvre qu’avant.

C’est la réforme de la comptabilité gouvernementale qui provoque cela.
C’est le cas pour toutes les commissions scolaires qui ont vu leur surplus accumulé global de 277 millions $ se changer en déficit de 774 millions $.Deux raisons expliquent cela : les banques de congé de maladie et de vacances des employés sont dorénavant comptabilisées et la valeur des bâtiments tient compte de la dépréciation, et non plus de l’évaluation municipale.

«Ce que les Commissions scolaires ont accumulé au fil des ans est toujours là. Dans notre cas, c’est 2,5 millions $ qu’on peut utiliser à raison de 10 % par année», disait le directeur général, Robert Labbé.

Aux opérations comptables à proprement parlé, la Commission scolaire dégagera un surplus accumulé de 425 000 $ sur un budget de 40,9 millions $. Ce produit est reporté à la dette accumulée.

C’est par souci de transparence que M. Labbé a pris les devants pour bien expliquer cette nouvelle règle comptable. Il a également publié les détails budgétaires dans la version papier de l’Hebdo Charlevoisien. Le budget, qui se terminait au 30 juin 2009, sera présenté en assemblée publique le 8 décembre.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des