Jean Fortin élu maire avec 228 voix de majorité

Par Emelie Bernier 1 novembre 2009
Temps de lecture :

Les résultats se sont faits attendre à Baie Saint Paul. Finalement, Jean Fortin est en selle pour un autre mandat,a vec une majorité de 228 voix.

‘C’est un peu le même message qu’ il y a 4 ans que je reçois. Les conseillers indépendants seront là pour apporter un autre son de cloche, il faudra travailler ensemble. J’ai travaillé avec plusieurs conseils, je veux continuer à travailler en équipe, en consensus.

A-t-il douté de la victoire? ‘Je me sens bien soulagé. Cette semaine, j’ai compris que ce serait serré. C’est moi qui était mis au défi. Je suis maire depuis 10 ans, en politique municipale depuis 20ans. On a beaucoup bougé, ça crée des craintes. Du côté de mon adversaire, on a joué beaucoup sur le taux de taxes, la dette. C’est quelque chose qu’on  voit ailleurs dans Charlevoix. Je suis satisfait d’avoir pu résister au vent de changement.’

Est-il prêt à travailler avec la nouvelle équipe?

‘Je salue les conseillers qui quittent et je souhaite souhaiter la bienvenue aux nouveaux. On a des beaux défis qui nous attendent. La question de disponibilité de terrain, toute la question des consultations sur le développement durable, l’urbanisme. Et on ne se cache pas que le projet du Massif sera sûrement à l’ordre du jour.’

Et demain?

‘Dans les prochains jours, je vais me reposer un peu,mais on a une séance dans 10 jour. Il faudra travailler à souder le conseil le mieux possible, dégager des priorités et faire un budget.À 4 nouveaux conseillers, forcément, ça va créer de la discussion. On va se rencontrer, discuter des attentes.

QU’est ce que vous retenez de cette campagne?

‘Il y a un message qui se dégage, je pense que les gens disent ‘on est fier de la ville, mais on veut peut-être qu’il y ait une meilleure écoute’. On va aller dans ce sens là.’

Au poste de conseiller no.2, Gilbert Gaudreault et Marc André Gagnon se sont livré bataille. C’est finalement M. Gaudreault  qui a mérité le siège. Au siège numéro 3, Josette Tremblay a eu le dessus sur son adversaire Denys Simoneau. Dans le 5, Claude Gaudreault et Angeline Demers n’ont pas réussi à faire plier l’échine à Gaston Duchesne qui reste en poste.

Jean Guy Bouchard s’est incliné devant Mario Tremblay qui l’a remporté par 248 voix d’avance.

Josette Tremblay a travaillé fort pour voir son nom imprimé sur une plaquette à la table du conseil. ‘Je le sais que ce sera beaucoup de travail, mais quand on est bien appuyé, c’est une affaire de communauté. Je suis prête!’

Partager cet article