Grand-Fonds : la solution passe par le fédéral

Par 12:00 AM - 07 avril 2009
Temps de lecture :

La Malbaie a demandé une aide financière de 1,5 million $ à Ottawa pour couvrir la majoration au projet de développement du mont Grand-Fonds, lequel est passé de 4,8 à 6,3 millions $. Elle souhaite une réponse avant le 20 avril.

 «Nous n’avons pas de plan B. Actuellement, on travaille sur le plan A. Il nous faut trouver une façon de réaliser ses investissements», a indiqué le président de la corporation, le conseiller Jules Dufour.

L’actualisation des chiffres et l’ajout de certains travaux, apparus comme des surprises, expliquent le nouveau montage financier. Par exemple, la reconstruction des installations septiques et une nouvelle alimentation en eau potable ont fait bondir les coûts. Une analyse des équipements en cuisine ont aussi joué un rôle insoupçonné. Même chose pour l’évaluation des travaux en plomberie, électricité et ventilation, se chiffrant à 850 000 $ au lieu de 350 000 $.

«Politiquement, c’est bien reçu, reste l’administratif, à savoir dans quel programme on peut placer ce projet?», a expliqué M. Dufour, qui s’attend à recevoir plan et devis finaux avant la fin du mois.

«Je verrais mal que le fédéral nous dise non surtout que le projet est créateur d’emplois et important pour le milieu. En plus, la population, La Malbaie et Québec ont investi», signale le président qui répète que le projet ne peut faire qu’un tout. «Le gras a déjà été coupé», conclut-il.

Rappelons que Québec a versé une subvention de 2,8 millions $.  Une collecte de fonds populaire a permis de récolter 1,2 million $ et la ville a investi 800 000 $.

Partager cet article