Veau de Charlevoix: mode d'emploi pour déguster pleinement la saveur

Par 12:00 AM - 01 avril 2009
Temps de lecture :

Jean-Robert Audet, propriétaire du Veau de Charlevoix, et son chef Thierry Maurer sont venus, hier, dispenser un cours de cuisine au marché Alimentation et frères (Provigo) de La Malbaie sur l’art de la cuisson lente à l’aide d’un thermomètre, histoire de savourer pleinement toute la saveur exquise de la viande de veau élevé au grain et au lait.

 

 

Une cinquantaine de personnes conquises ont répondu à l’invitation du producteur qui, on se souvient, a ouvert une boutique des Saveurs de Charlevoix à Place de la cité, à Québec , et une autre au marché Jean-Talon, à Montréal :

 

 «Au fil des semaines, en accueillant les clients, je me suis rendu compte que les gens n’étaient pas informés du tout sur nos produits en vente. Ils ne savaient absolument rien sur la façon de cuisiner nos produits du terroir. J’ai alors eu l’idée d’offrir des cours de cuisine et mon idée a littéralement fait boule de neige. Mon entreprise qui procure de l’emploi à une cinquantaine de travailleurs est en train d’exploser en terme d’expansion», a souligné M. Audet.

 

M. Audet, par ricochet, souhaitait créer un lien entre le producteur et le consommateur, comme à la bonne vieille époque: «Les consommateurs ont perdu confiance au fil du temps en ne sachant pas ce qu’ils mangeaient, surtout avec tous les problèmes sur les aliments qui ont fait surface ces derniers mois».

 

«En recréant ce lien de confiance et en diminuant le nombre d’intermédiaires, les consommateurs encouragent du même coup les producteurs locaux qui offrent des produits écologiques d’une grande qualité, ils encouragent la viabilité des entreprises du terroir et les nombreux emplois qui y sont rattachés», fait-il comprendre.

 

 

Rosaire Lapointe, président du marché Alimentation Lapointe et frères, regardait d’un bon œil le chef Maurer à l’œuvre à proximité du comptoir à viandes : « Mes bouchers ont assisté de leur plein gré aux séances d’information du chef Maurer et ils ont été enchantés, a-t-il signalé. J’aurai en magasin des DVD des leçons de cuisine que je pourrai refiler à nos clients sur demande. M. Audet est un producteur qui cumule plus de 25 ans d’expertise dans l’élevage, la transformation et la mise en marché de ses produits qui sont différents des autres. Nous allons possiblement répéter l’expérience vu la réponse positive du public.»

 

Le Veau de Charlevoix est aujourd’hui distribué dans les grandes chaînes d’alimentation de la région de Québec, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, dans la grande région métropolitaine et dans les Laurentides :

 

«Finalement, a conclu Jean-Robert Audet, avec le lien entre le producteur et le consommateur, on passe mieux le message et les gens reprennent vite confiance en ce qu’ils mangent.»

Partager cet article