Des jeunes prêts pour un retour en région

Par manic_admin_site
Des jeunes prêts pour un retour en région

Amputée de 4 participants de la région de Montréal au départ, la 19e édition de Place aux jeunes comptait sur 13 participants. Une participation dans la moyenne dont un peu plus de 50 % des participants sont des jeunes originaires de Charlevoix désirant revenir s’installer ici. Certains sont attirée par le vie dans la région, d’autres sont tombés en amour avec des Charlevoisiens et du coup, réfléchissent à leur avenir dans Charlevoix.

 

Parmi eux, Lucie Harvey et Alain Tremblay ont réservé un camion de déménagement pour le 28 mars prochain. « Ça fait maintenant 11 ans que nous vivons à Laval. On est tanné de la ville et l’on s’ennuie de notre coin de pays. On veut mettre nos raquettes en sortant de la maison et ne pas avoir besoin de barrer nos portes à 17 h », de confier le couple. Les trois fins de semaine de Place aux jeunes leur auront notamment permis de renouer avec la réalité régionale de l’emploi. « L’expérience nous a aidés à avoir différentes perspectives d’emplois, à nous réintégrer dans la place, à avoir des connexions et à rencontrer d’autres jeunes dans la même situation que nous. »

 

Line Tremblay, agente de migration, constate avec satisfaction que la 19e édition comporte une demi-douzaine de jeunes Charlevoisiens. « Nous faisons un retour avec une majorité de gens d’ici. C’est bon signe puisque ce sont des jeunes avec un sentiment d’appartenance fort. Nous n’avons pas à les convaincre d’adopter Charlevoix. Avec eux, on passe tout de suite à l’action. Ça donne une belle synergie dans le groupe. »

 

Alors que les besoins en main-d’œuvre sont réels, la 19e édition a aussi été marquée par « beaucoup de démarches au niveau des emplois. Ça va rapidement. On constate qu’il y a d’immenses besoins et même certains participants ont été surpris d’avoir une possibilité d’emploi aussi vite. En ayant plus de bons emplois à offrir, la région a plus de capacité à accueillir les jeunes », d’ajouter Mme Tremblay.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des