MicroBrasserie Charlevoix devient copropriétaire de l’Auberge La Fascine

Par Emelie Bernier 5:55 PM - 9 mai 2024
Temps de lecture :

Frédéric Boudreault, Cynthia Robert, Caroline Bandulet et Frédérick Tremblay trinquent à leur association.

Le partenariat entre MicroBrasserie Charlevoix et l’Auberge La Fascine atteint un autre niveau et va désormais beaucoup plus loin que la bière de la première servie chez la seconde. Frédérick Tremblay, Caroline Bandulet, Frédéric Boudreault et Cynthia Robert sont désormais copropriétaires de l’auberge insulaire, de la salle de spectacles voisine, inaugurée l’an dernier, et du futur Espace MBC qui se déploiera dès cet été dans la vaste cour arrière.

Frédérick Tremblay et Caroline Bandulet, propriétaires de MicroBrasserie Charlevoix (MBC), développent ainsi leur terrain de jeux. Ils sont enchantés de cette collaboration avec La Fascine, avec laquelle ils ont un « fit naturel », de leur propre aveu. « On se sent chez nous ici! », lancent-ils.

L’entente est «gagnant-gagnant », selon les quatre actionnaires.

« On a trouvé une entente qui fait le bonheur de tous », indique Frédéric Boudreault, copropriétaire et fondateur de la Fascine. Il se réjouit de l’arrivée de ces entrepreneurs aguerris, de même que de l’implication de sa conjointe Cynthia Robert.

« On était amis tous les quatre, on jasait souvent, on faisait plein de projets et au final, ça s’est fait de manière naturelle! », indique Cynthia Robert, qui elle-même n’a pas hésité à plonger dans l’aventure, au grand plaisir de son amoureux.

Les partenaires d’affaires ne souhaitent pas divulguer le montant de la transaction qui les unit. « L’important, c’est pas les actions aux livres, c’est les actions en geste! », lance Mme Bandulet.

« C’est pas que la Fascine était en détresse financière, mais on a investi 800 000 $ en un an ici. Si tu veux redémarrer une saison à la hauteur du projet qui a été capitalisé, oui, ça prend des personnes qui vont, autant énergiquement que financièrement, s’investir et investir. C’est quelque chose qui va atteindre sa pleine valeur parce que tous ces projets-là se font en gang! », résume Frédéric Boudreault.

Pour officialiser l’union comme il se doit, de nombreux membres de l’équipe de la MBC ont eu droit à un tour exhaustif de la propriété, dont la grange qui abrite depuis l’an dernier une salle de spectacle.

Une histoire d’amitié

Les liens d’affaires entre la MBC et La Fascine ne datent pas d’hier. « Ça fait longtemps qu’on travaille ensemble, mais il y a eu un alignement des astres. J’ai racheté les parts de mon ancienne conjointe (Geneviève Jodoin) et j’étais en recherche de partenariat. J’ai pas cogné à 28 portes! J’ai appelé Caro et Fred et je leur ai dit « j’ai besoin que la Fascine se propulse avec vous, c’est facile! » La Micro, ça fait 25 ans, ils ont une infrastructure, une structure de gestion que je n’ai pas. Pour eux comme pour nous, ça allait de soi! », raconte Frédéric Boudreault.

Les propriétaires de la MBC, qui ne cachent pas leur amour de l’île, n’ont pas hésité à dire oui. « On a beaucoup de partenariats ici depuis des années, avec La Fascine, le demi-marathon que j’ai souvent couru, le festival de folklore… On rêvait d’avoir un pied-à-terre, on avait regardé pour s’acheter une maison… J’étais contente que Fred m’appelle! », résume Mme Bandulet en riant.

« À la MBC, on a certaines forces, on a un bon réseau. L’idée n’est pas de devenir exclusif à La Fascine sur l’ile, plusieurs établissements ont nos produits, et on ne va pas les négliger, mais on est là pour propulser un établissement comme il n’y en a pas d’autres au Québec. On est fier de participer à assurer la pérennité et l’épanouissement de cette place unique qu’on adore », commente pour sa part Frédérick Tremblay.

La salle de spectacle, sise dans une grange revampée, est une importante part de l’offre de La Fascine.

Frédéric Boudreault salue l’engagement du duo dynamique de la MBC.

« La MBC, ce sont des mécènes culturels, des « trippeux » de culture, de diffusion et c’est un honneur de travailler avec eux. Ils nous ont permis de trouver notre identité « terroir » à nos débuts. Le partenariat date de 10 ans, c’est juste qu’il s’est concrétisé. J’avais besoin de gens qui allaient y croire! », lance-t-il.

Pour officialiser l’union comme il se doit, de nombreux membres de l’équipe de la MBC ont eu droit à un tour exhaustif de la propriété, du futur Biergarten/Espace MBC à la grange, en passant par l’auberge évidemment.

« On est 25 ce soir, on veut que tous deviennent des ambassadeurs de La Fascine, de l’île! On veut qu’ils le disent aux clients qui viennent au Saint-Pub, à l’usine. Hey, vous allez où? Avez-vous pensé mettre l’île sur votre parcours? Visitez notre Biergarten, goûtez à notre bière La Fascine qui a une personnalité qui ressemble aux gens de l’ile : franche, sans flafla! », conclut Frédérick Tremblay.

Partager cet article