Jour 3 du procès d’Éric Levasseur: les premiers policiers témoignent

Par Dave Kidd 1:09 PM - 7 février 2024
Temps de lecture :

Le palais de justice de La Malbaie

Au procès d’Éric Levasseur, accusé du meurtre de sa conjointe, la technicienne du service d’identité judiciaire de la Sûreté du Québec a amorcé son témoignage.

Mélanie Pouliot s’est présentée devant le jury avec un imposant album de photographie de la scène qu’elle a documentée pour les enquêteurs au dossier.

Elle devrait passer l’après-midi dans la salle 1.03 du palais de justice de La Malbaie.

Avant elle, les paramédics Kevin Cantin et Michel Tremblay ont témoigné. Ils ont rapporté les échanges qu’ils ont eus avec Éric Levasseur le 18 mars 2021. « Il m’a confié qu’il avait un 12 tronçonné (fusil) et des balles de sel pour se défendre et que sa blonde a trouvé la seule bonne balle.  Il parlait beaucoup et gesticulait durant le transport », a raconté le paramédic Cantin.

L’agente Amélie Tremblay de la SQ , première policière arrivée sur les lieux, a relaté son intervention.

La journée avait débuté avec le récit de Réjeanne Dallaire. C’est elle qui a contacté le 911 à la demande d’Éric Levasseur. Ce matin, elle a raconté qu’elle s’est rendue dans la résidence du couple. Un témoignage difficile de relater ce qu’elle a fait et vu une fois à l’intérieur.

Éric Levasseur est retourné chez elle après l’arrivée des ambulanciers et policiers. Elle a raconté que l’accusé aurait demandé à un policier ‘’Si vous allez me mettre les menottes ? Je ne suis pas coupable’’, a relaté la dame qui a aussi pris soin du jeune enfant du couple le midi de la journée des événements.

Partager cet article