Le budget de Saint-Hilarion augmente de 7,8%

Par Dave Kidd 7:45 PM - 20 Décembre 2023
Temps de lecture :

Le maire de Saint-Hilarion, Patrick Lavoie. Archive

Le budget 2024 de Saint-Hilarion dépassera le cap des 2,5M$. Il augmente de 7,8 % (200 000$) sur celui de cette année Le conseil municipal devait aussi composer avec un nouveau rôle d’évaluation qui a fait progresser la valeur des propriétés de 16% en moyenne.

Le taux de la taxe foncière diminue de 0.07$ pour s’établir à 0.89$ du 100$ d’évaluation. Le taux pour le non résidentiel baisse de 0.01$ pour s’élever à 1.32$ et un gel est décrété pour l’industriel qui demeurera à 1.59$.

« La hausse est modérée. Les membres du conseil ont fait un bon travail d’analyse », dit le maire Patrick Lavoie qui confie aussi que 30 000$ des surplus accumulés ont été affectés au prochain budget. « On est dans la continuité. Rien n’a été sacrifié », poursuit-il.

Les tarifs pour les services fluctuent un peu. Ceux pour l’aqueduc (515$) et l’égout (318$) demeurent inchangés. Ceux pour les matières résiduelles augmentent de 22 $. « On révise aussi le mode facturation pour les secteurs non résidentiel et industriel. Les tarifs seront connus en début d’année », a précisé le maire.

Le propriétaire d’une maison qui a maintenant une valeur de 228 000$ et desservie par tous les services recevra un compte de taxes de 3 044$. Cette année, pour la même propriété évaluée à 203 000$ le compte  s’élevait à 2 937$.

Le projet majeur de la prochaine année concerne la réfection de parties des rues Cartier et Principale. 3 M$ seront investis dont 2,5 M$ sont des subventions.  Les travaux consistent au remplacement de conduites d’aqueduc, d’égout et d’égout pluvial.

Le prolongement du réseau d’aqueduc dans la future zone industrielle est aussi dans les projets de 2024. Aucune somme n’est avancée. La municipalité et les promoteurs doivent élaborer un plan.

Saint-Hilarion a l’intention d’obtenir un nouveau rôle d’évaluation aux trois ans plutôt qu’aux six comme c’était le cas. La hausse de 16% est attribuable aux ventes réalisées durant le début de la pandémie et aux nouvelles constructions, analyse le maire.

Partager cet article