Un budget « prudent » à Saint-Urbain

Par Dave Kidd 8:30 PM - 11 Décembre 2023
Temps de lecture :

Les contribuables de Saint-Urbain recevront un compte de taxes plus élevé que celui acquitté cette année. Le budget 2024 de la municipalité dépasse les 3M$, en hausse de 11 % sur celui de l’année qui s’achève. Le taux de base de la taxe foncière est majoré de 0,04 $ du 100 $ d’évaluation. 

Le propriétaire d’une résidence évaluée à 140 000 $ desservie recevra un compte de
1 934 $ en 2024, en hausse de 118 $ sur celui de l’année en cours. Pour une maison de
250 000 $, son propriétaire devra payer 2 930 $. Les deux comptes comprennent les services. 

Les propriétaires des deux mêmes propriétés non branchées aux réseaux d’aqueduc et d’égout auront des comptes respectifs de 1 524 $ et 2 520 $ pour 2024.

Le taux de base de la taxe foncière est majoré de 0,04 $ du 100 $ d’évaluation pour s’établir à 0,905 $. Ce taux s’applique aux résidences et au secteur agricole. Il sera de 1,22 $ pour le non résidentiel, 1,36 $ pour l’industriel et de 1,625 $ pour les terrains vagues.

La majoration des taux permettra à la municipalité d’aller chercher 116 000 $ de plus en taxes foncières. 15 nouvelles résidences apportent aussi de l’eau au moulin.

Les matières résiduelles représentent une partie importante de la hausse du compte de taxes. 62 $ de plus sont facturés à toutes les portes. Ce tarif passe de 195 $ à 257 $ alors que celui pour l’aqueduc et l’égout demeure à 410 $.

« On a fait pour le mieux dans le contexte inflationniste. Ce n’est pas un budget compliqué, mais j’aurais voulu que ça coute moins cher. On ne pouvait aller plus bas. On a également affecté 170 000 $ des surplus accumulés pour réduire l’impact de la hausse. Nous disposons encore d’une réserve de 645 000 $ pour du développement », confie la mairesse Claudette Simard.

Dans les nouvelles dépenses, la municipalité a procédé à des embauches et des augmentations salariales ont été consenties, ce qui représente 150 000 $ de plus au budget. Il faut aussi ajouter 82 617 $ supplémentaires versés pour les quotes-parts chargées par la MRC de Charlevoix.

La municipalité a connu du succès avec ses développements résidentiels. La recette continue de fonctionner. Le développement des Sorbiers, dont la première phase comprend dix terrains, a déjà une liste d’attente. Des terrains en vente pour 25 000 $ et qui ne seront pas desservis par les réseaux municipaux.

Le projet majeur qui attend Saint-Urbain est la revitalisation du noyau villageois. Le Centre de services scolaire est impliqué dans la démarche qui métamorphoserait le secteur de l’école et de la patinoire. La municipalité a réservé 1 M$. Elle est cependant admissible à des subventions. Des consultations citoyennes sont prévues.

GALV-ÉCO achète

Le projet de Charles Simard continue de progresser. L’achat de l’immense terrain du parc industriel se concrétisera dans les prochaines semaines. L’homme d’affaires qui prévoit investir 70 M$ pour la construction d’une usine de galvanisation à chaud écoresponsable est à finaliser les derniers détails de son projet.

Partager cet article