Travaux d’urgence sur l’immeuble de la MRC de Charlevoix

Par Dave Kidd 9:36 PM - 05 novembre 2021
Temps de lecture :

Les travaux sont plus longs et plus dispendieux que ceux anticipés

Les travaux d’imperméabilisation des fondations de la MRC de Charlevoix seront plus dispendieux que les couts estimés. Des interventions d’urgence ont même été nécessaires alors que les fondations d’origine se sont avérées en mauvais état.

Une infiltration d’eau a amené les autorités de la MRC à faire réaliser des travaux sur les fondations. De l’eau avait pénétré dans la salle des délibérations suite aux fortes pluies du 25 décembre 2020.


Au printemps, la MRC confirmait des investissements de 125 000$. Un drain devait être posé et un mur berlinois érigé.
La firme Hénault et Gosselin a obtenu le contrat pour l’imperméabilisation des fondations au montrant de 86 000$ plus les taxes.


C’est justement pendant les travaux d’excavation que les problèmes sont apparus. On a découvert d’autres fondations. « Ça arrive souvent dans le cas d’immeubles construits à cette époque , a dit l’entrepreneur », souligne la directrice générale de la MRC de Charlevoix, Karine Horvath.

L’immeuble de la MRC de Charlevoix a été construit en 1906.


Des travaux d’étaiement d’urgence ont été réalisés. « Les pierres du premier solage se retiraient à main nue », affirme aussi la DG de la MRC.


Un expert qui a analysé les fondations précise que « le dessus du plancher du sous-sol se situe à plus ou moins 6 pieds plus bas que la base des fondations d’origine en moellon (en pierre). À la suite des travaux d’excavation, la fondation de moellon visualisée du côté extérieur possède plus ou moins 4 pieds de hauteur et elle est en mauvais état et instable », lit-on dans son rapport produit pour l’entreprise.


En plus de l’étaiement de la fondation d’origine, l’ingénieur recommande « une nouvelle semelle et un nouveau mur de fondation en béton afin de soutenir et de stabiliser la fondation d’origine.» Il suggère également d’éloigner l’eau de pluie de l’immeuble de la MRC.


Ces travaux urgents représentent une dépense additionnelle de 158 000$ plus taxes, payés à même les surplus de la MRC.


L’avis de changement au contrat a été approuvé par la préfet Claudette Simard puisqu’il s’agit d’un cas de force majeure qui est de nature à menacer la sécurité des occupants de l’immeuble de la MRC. L’exécution des travaux a été ordonnée.


Les maires doivent tenir les assemblées mensuelles et extraordinaires dans les différents hôtels de ville de la MRC et seront de retour dans la salle des délibérations au plus tôt en mars.


Globalement, la MRC de Charlevoix aura investi environ 900 000$ cette année sur son siège social et l’immeuble qui abrite le Service de développement local et entrepreneurial. Le gouvernement du Québec lui a accordé près de 330 000$ pour la partie des travaux qui touchaient la face et l’immeuble de la MRC et la fenestration des deux bâtiments.

Partager cet article