Lancement à fleur de peau pour Geneviève Jodoin

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Lancement à fleur de peau pour Geneviève Jodoin
Geneviève Jodoin.

Les larmes ont fusé souvent durant le lancement à l’Isle-aux-Coudres de l’album J’ai toujours su, mis au monde tout récemment par l’artiste Geneviève Jodoin, avec la complicité de sa grande famille musicale et d’auteurs chers à son cœur. Tant l’artiste que le public se sont laissés aller à pleurer, de joie comme d’émoi.

 

«Je pensais que j’avais tout braillé lors du lancement à Montréal… Mais de faire un lancement ici, ça n’a  pas de prix. À chaque fois que je joue chez nous,  je suis plus émue qu’ailleurs. C’est de jouer devant mes amis, mes proches, mais aussi de savoir que les gens ont pris le bateau pour venir nous entendre, malgré le vent, le blizzard… », s’émeut la chanteuse.  Sa toute frêle confiance en elle n’a visiblement pas été réhabilitée par sa victoire à La Voix!

Jusqu’ici, son album est accueilli par des vivats.  «J’ai eu une super belle réception au lancement à Montréal, un silence, une écoute incroyable… J’imagine que les gens m’attendaient. Sincèrement, je suis bouleversée de tout ça », lançait-elle ce soir.  Le public du lancement insulaire a été privilégié puisque l’artiste et ses musiciens ont livré l’intégralité de l’album dans la petite salle de son auberge, La Fascine, bondée.

 

Geneviève Jodoin rêve maintenant d’un répit, mais ce ne sera pas pour tout de suite. Les plateaux de télé et les entrevues se succéderont encore pendant quelques temps.

La tournée, elle, débutera vraisemblablement à l’automne 2020. Geneviève Jodoin souhaite que Charlevoix soit au tout début de l’itinéraire, car cet album est intimement lié à la région et à la vie que l’artiste s’y est bâtie avec sa famille.

Son amoureux Frédéric Boudreault réalise l’album et signe plusieurs textes. Cette épopée les tous les deux inspirés.  « Je suis fier nous! Ça a été une belle run, mais pas facile…  On ne regrette pas, ça nous a sérieusement botté le cul. Je dois à Geneviève d’avoir provoqué le destin. Elle a foncé. Je ne pense pas que j’aurais eu son courage de se jeter dans le vide! Elle a osé », lance l’auteur de J’ai toujours su, La soupe aux fleurs, Le clignement des vieux, Et chaque jour et de Regarde comment c’est beau.

«Dès le début, on a écrit des thèmes, comme des chapitres d’un roman. La chanson J’ai toujours su est celle dont tout part. Sincèrement, c’est l’album qu’on a voulu faire, à la note près », résume Frédéric Boudreault, encensant au passage les autres auteurs impliqués dans le processus. « La chanson de David Portelance, c’est un chef d’œuvre! Et avec celle de Nicolas Boulerice, Donner, il y a eu un alignement des astres.   C’est un écho au Clignement des vieux…  Y’a de la poésie au pied carré dans cet album!»

Lui-même a écrit La soupe aux fleurs, peut-être la chanson qui résume le mieux l’émotion qui persiste après l’aventure de La Voix, en quelques heures. « Je me suis levé à 3h du matin, je l’ai écrite  en pensant à tous ceux qui l’ont fait gagner parce qu’ils s’identifiaient à elle. À ceux qui, arrivés à un certain âge, n’ont pas le goût d’avoir des « j’aurais dû »… Quand elle s’est levée à 7h, le texte était fini et on n’a pas retouché une virgule. Il dit ce qu’il faut.»

 

Déjà, le couple de créateurs entrevoit le prochain album. Il devrait voir le jour dans deux ans, selon Frédéric Boudreault.


Le design de la pochette a été confiée à sa grande amie Carol-Anne Pedneault qui, d’instinct, a su y semer des images à la symbolique forte. «Ce sont des motifs qui viennent des crans, du fleuve, on a la trail de garnotte, le bel élan comme un lancement de bateau, vers sa nouvelle carrière. On a une belle complicité, elle m’a laissé carte blanche. Cet album est « made in l’Isle-aux-Coudres », du vrai travail humain», lance la graphiste et artiste.

Si Geneviève Jodoin a toujours su qu’elle chanterait toujours, elle a aussi toujours eu peur de ne pas remplir ses salles. Il y a fort à parier que sa prochaine tournée devrait la réconforter. « Ils m’envoient dans de grandes salles, moi qui suis habituée aux petites…  Je sais que ça va m’inquiéter chaque fois… En même temps, j’ai hâte d’aller voir le monde!»Et à en juger par l’accueil dithyrambique lors des deux lancements, le monde a aussi hâte de la voir et de l’entendre….

L’album J’ai toujours su est disponible sur toutes les plateformes et chez les disquaires.

Partager cet article

2
Laissez un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Bernard BélangerLinda Jodoin Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Linda Jodoin
Guest
Linda Jodoin

Bravo pour tes deux lancements, j’y étais et c’etait Wow. Nous aussi nous y avons toujours cru en ton grand talent nous serons toujours là pour suivre ton chemin sillonneu. Tu es une femme de coeur et tu viens nous toucher avec ces textes qui nous ramènent à toi et un peu de nous. Je t’aime fort continue tu me fais un grand bien ❤️❤️❤️❤️

Bernard Bélanger
Guest
Bernard Bélanger

Super texte qui, à mon humble avis, décrit bien la chanteuse et son environnement! Définitivement, elle n’a pas tout dit et on n’a pas fini de parler d’elle. Et comme elle le dit dans l’une de ses chansons, « Je m’arrêterai pas de ne pas m’arrêter… » !