Le Musée de Charlevoix présente une grande exposition sur les femmes

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Le Musée de Charlevoix présente une grande exposition sur les femmes
Annie Breton, Julie Côté et Caroline Rossetti sont fières de la nouvelle exposition intitulée Charlevoix, l’empreinte des femmes.

La vie des femmes et leur travail sont à l’honneur de la grande exposition intitulée « L’empreinte des femmes », qui a été lancée samedi au Musée de Charlevoix et qui se poursuivra jusqu’au 2 avril 2018. Les femmes sont très rarement mentionnées dans l’histoire. La conservatrice du Musée, Julie Côté, a rencontré 12 femmes âgées entre 81 et 99 ans afin de recueillir leurs témoignages pour rendre l’exposition encore plus intéressante.
Quelques femmes d’ici ont su se démarquer et entrer dans l’histoire mentionnons entre autres l’enseignante Laure Gaudreault, Ozanne (Achon) Tremblay, la mère des Tremblay d’Amérique, la politicienne Thérèse (Forget) Casgrain ainsi que la femme forte, Marie Grenon, fille de Jean-Baptiste Grenon. Elles sont mises en valeur au début de l’exposition. « Nous avons voulu mettre de l’avant ces femmes de l’ombre, les glorieuses inconnues, a imagé la conservatrice Julie Côté. Nous travaillons sur cette exposition depuis septembre. Nous avons eu la chance de rencontrer 12 Charlevoisiennes, qui ont généreusement accepté de se raconter. Selon leurs dires, elles n’ont rien fait de remarquable et considèrent leur vie comme étant très ordinaire. Pourtant, elles ont grandement contribué à faire Charlevoix, ses familles, ses entreprises, ses traditions. Par cette exposition, nous souhaitons rejoindre les gens de Charlevoix en plus de démontrer la place importante occupée par les femmes. »
L’exposition aborde la grande histoire du quotidien des origines de Charlevoix jusqu’aux années 1960. Les visiteurs pourront en apprendre plus grâce à une centaine de photographies provenant des albums de photos des Charlevoisiens et des témoignages audio de femmes révélant leur vie. Aussi, ils pourront admirer les 32 tableaux peints par des femmes ainsi qu’un magnifique mur couvert d’une belle diversité de tabliers.
Nouveau logo
Le Musée de Charlevoix a aussi profité de la frénésie de sa nouvelle exposition pour lancer son nouveau logo, conçu par la graphiste Louise Paquin. Le logo représente le M de Musée et le C de Charlevoix, formant un tout harmonieux et juxtapose le bleu et le jaune. L’organisation souhaite ainsi rejoindre un nouveau public en plus de moderniser son image et la rendre plus attrayante. L’ancien logo avait aussi été conçu par Louise Paquin en 1990.
D’autre part, le Musée de Charlevoix est officiellement joyeux, ce qui signifie qu’il a signé la Charte des musées joyeux. Cette charte a vu le jour en France grâce à l’association Môm’Art, qui regroupe des familles soucieuses de vivre dans les musées des expériences enrichissantes plus particulièrement pour les enfants.
 

Partager cet article