C’est dans Charlevoix que ça se passe

Par Dave Kidd 11:42 AM - 27 Décembre 2016
Temps de lecture :

Le Mont Grand-Fonds enregistre son meilleur début de saison des années 2000.

Les amateurs de ski et les gestionnaires de stations jubilent. La générosité de Dame Nature fait de Charlevoix LA destination du tourisme hivernal.
« C’est plus qu’un départ canon. C’est atomique, image Alain Goulet, p.-d.g. du Mont Grand-Fonds. C’est incroyable. Il n’y a pas eu de pluie ni de grésil. Ce sont des conditions de février et mars en décembre. C’est le meilleur départ des années 2000. C’est la manne! », s’exclame aussi le directeur de la « montagne parfaite ».
La station de ski de La Malbaie a reçu plus de deux mètres de neige jusqu’à maintenant. « Nous sommes à la fois dans l’œil de la tempête et du beau temps. On l’attendait cette saison exceptionnelle et on l’a », poursuit le volubile Alain Goulet.
« C’est une saison qui s’annonce incroyablement festive » , commente Katherine Laflamme, directrice des communications du Massif de Charlevoix. « Dame Nature a vraiment été généreuse comparativement aux autres années. La clientèle est grandement au rendez-vous », ajoute-t-elle.
315t2147-b
Marc-Olivier Pelletier, Hugo Blanchette, Shirley-Anne Cloutier, Bruno Blanchette, Audrey Blanchette et Caroline Beaulieu (photo: Alain Blanchette)
90 % du domaine skiable de la station de ski de Petite-Rivière-Saint-François était accessible le 27 décembre. Le Massif a aussi pu offrir la luge beaucoup plus tôt. Les descentes en luge sont possibles depuis le 17 décembre. Dans ce cas, c’est du jamais vu. En moyenne, le Massif reçoit annuellement six mètres de neige. Près de deux font déjà le bonheur des skieurs et planchistes. « On s’en sort vraiment très bien en ce qui concerne la température. Une fine couche de grésil s’est abattue sur nos pistes dans la nuit de lundi à mardi. Les équipes d’entretien l’ont rapidement fait disparaître », précise la porte-parole.
Ce jeudi, dès 17h, le Massif présentera un de ses évènements signature avec la Descente aux flambeaux.

Partager cet article