Des commissaires sans papier

Par 12:00 AM - 26 février 2009
Temps de lecture :

Les commissaires de

la Commission

scolaire de Charlevoix rêvent de tenir des réunions sans papier. Si la démarche de s’affranchir des documents papiers fait des adeptes à travers la province, les commissaires pourraient être les premiers dans Charlevoix à faire le saut.

Un virage sur lequel travaille actuellement la direction générale qui doit notamment orchestrer la numérisation des documents, l’installation de logiciels spécialisés et la formation des commissaires. « Nous n’avons pas d’échéancier pour le moment. Nous allons notamment aller voir ailleurs comment ça se fait », de préciser le directeur général Robert Labbé. Des premiers gestes concrets pourraient être posés à l’automne.

Un conseil sans papier, c’est un conseil qui utilise du support électronique pour tous les documents relatifs aux séances publiques. Les ordinateurs portables et leurs fichiers numériques remplacent la pile de dossiers et de photocopies alors que les envois numériques se substituent aux envois par télécopieur et par la poste. Si la disparition totale des feuilles est utopique, en réduire de plusieurs milliers de pages la consommation est réaliste.

« Les commissaires élus en novembre 2008 ont cette volonté liée à la dimension du développement durable et de l’environnement  », de souligner le président de

la Commission

scolaire, Benoît Simard. Un virage qui se fera « sobrement », d’assurer M. Simard. « Nous visons par exemple le marché des portables usagers. Nous ferons les investissements correctement et nous n’épargnerons sauveront pas un arbre pour ensuite en faucher 10. »

Quelques commissions scolaires ont déjà entrepris l’exercice. C’est le cas de la commission scolaire au Cœur-des-Vallées, située dans la région de l’Outaouais, qui a fait le saut l’automne dernier. Dans les municipalités, Brossard, Salaberry-de-Valleyfield, Sept-Îles, Matane et

La Pocatière

ont fait le virage. Rimouski, Rivière-du-Loup et Lévis y songent sérieusement. En réduisant leur consommation de papier, les organismes « économisent » des milliers de feuilles en plus de l’encre.

Un plan pour 2010 à la MRC-E

À la MRC de Charlevoix-Est, le budget de 2010, qui sera réalisé en novembre prochain, pourrait prévoir des sommes pour le virage sans papier. « En 2009, nous voulons avoir le dossier sur la table et être en mesure de dégager un budget pour ça en 2010. On y pense et tranquillement, nous adhérons au concept en limitant les envois papiers le plus possible », de souligner le directeur général Pierre Girard. Les efforts de la MRC pourraient d’ailleurs se lier à ceux de la Commission scolaire de Charlevoix par l’embauche commune d’un consultant.

Partager cet article