Jeannine Forgues

Publié le 22 août 2019

Jeannine Forgues

Aujourd’hui le 1er septembre 2019, il y a un an que tu fermais doucement les yeux.  Malgré notre déchirement, notre douleur s’est alors faite discrète, comme tu le souhaitais.  Seule la pensée de la fin de tes souffrances nous a aidés à surmonter ce vide laissé par ton départ.  Pourtant, tu nous manques encore tellement.  Que de fois, nous aimerions te faire part de nos joies, de nos projets, mais malgré tout, nous sommes persuadés que tu jettes toujours un coup d’œil !  Sois notre guide et notre protectrice à tous.  Avec toute notre tendresse et pour toujours.  Que tous ceux et celles qui l’ont connue et aimée aient une pensée spéciale pour elle aujourd’hui.

Ta famille