Goûter la nature autrement avec Saveur Nature Charlevoix

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Goûter la nature autrement avec Saveur Nature Charlevoix
Annick Leblond et Steeve Fortin montrent quelques produits qu’ils ont conçu.

Goûter la nature comme vous ne l’avez jamais fait grâce à Saveur Nature S.E.N.C, jeune entreprise agroalimentaire de Baie-Saint-Paul qui transforme les produits de l’érable en plus d’offrir des têtes de violon aux restaurateurs et même des boutons de marguerite marinés.

Steeve Fortin et Annick Leblond ont fondé leur entreprise en 2017. « Nous proposons des produits de janvier à décembre qui
proviennent de la nature, a commenté Mme Leblond. En plus du sirop d’érable et de ses dérivés, nous faisons aussi du sirop forestier et du sirop de bouleau. »

Le sirop forestier est un mélange de sève d’érable et de sève de bouleau bouillis ensemble. Il est d’ailleurs très en demande, puisque les deux entrepreneurs ont écoulé toute leur production. Les produits forestiers non ligneux s’ajoutent à leur offre.

« On ramasse les pousses de sapin qu’on vend aux restaurateurs, ont ajouté Mme Leblond et M. Fortin. Ils s’en servent pour les sauces et les gelées. Aussi,  les boutons de marguerite marinés peuvent remplacer les câpres. Ce produit a été très populaire auprès des restaurateurs. Nous cueillons aussi la feuille et la fleur pour le thé du Labrador. Tout est fait dans le respect de la nature et de notre ressource ».

La fleur est dix fois plus puissante que la feuille. À cela s’ajoutent les champignons sauvages par exemple des chanterelles en tubes  qu’ils cueillent sur la terre des parents d’Annick dans Bellechasse.

Les deux copropriétaires se sont rencontrés en 2016 et Cupidon a fait son œuvre. « Nous avons uni nos passions pour le plein air et la forêt en plus de trouver l’amour, se rappelle M. Fortin. Annick a un bon sens de l’entrepreneuriat. Je m’occupe davantage de la recherche et du développement sur le terrain. »

Annick et Steeve dans leur cabane à sucre.

Mme Leblond n’a pas hésité à déménager à Baie-Saint-Paul pour s’investir dans  leur nouvelle entreprise. « Nous avons fait une étude de
marché, a-t-elle précisé. Par la suite, je me suis occupée du marketing et des communications. J’ai développé les marchés, les produits et les étiquettes. Nous avons suivi des formations afin d’aller chercher le bagage que nous avions besoin en acériculture. »

L’érablière est située sur la terre des parents de Steeve, Léonard Fortin et Pauline Cimon. « Grâce à l’aide de mes parents nous avons pu faire les chemins et les accès pour se rendre à l’érablière située au bout de sa terre en 2015, a soutenu M. Fortin. Nous avons beaucoup
investi de temps et d’argent dans le projet. Par la suite, nous avons construit la cabane à sucre, qui est sur un terrain privé, donc nous ne pouvons pas y recevoir des gens. »

Belle expansion

Depuis leurs débuts, l’entreprise a pris de l’expansion. «_Nous sommes passés de 150 entailles à 300 et nous sommes maintenant rendus
à 1 000 entailles, ont-ils expliqué. Nous commençons à étendre notre marché en dehors de Charlevoix avec le supermarché IGA de
Sainte-Anne-de-Beaupré le Grand marché de Québec et l’épicerie gourmande de Saint-Nicolas.

Léonard Fortin et Pauline Cimon se sont impliqués dans le projet de leur fils Steeve. Courtoisie

Les copropriétaires ont pris part à plusieurs marchés publics dont ceux de La Malbaie et Baie-Saint-Paul, mais aussi quelques-uns à Québec et à Bellechasse. Il est possible de se procurer leurs produits à l’un des 16 points de vente, dont les supermarchés IGA de Baie-Saint-Paul et de Clermont et le Metro La Malbaie.

Des nouveaux produits seront lancés en 2020. L’ajout d’un site Internet est aussi dans les plans.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des