Les crépuscules de Jimmy Perron

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier

Le peintre Jimmy Perron a présenté une toute nouvelle série de tableau, plus vibrant les uns que les autres. Avec pour support les bandes écaillées d’une patinoire démantelée, sa peinture prend ici un nouvel essor, se dépouille et se charge d’un sens nouveau.

Les arbres y côtoient les animaux. Les êtres y déambulent furtivement, affublés d’étranges atours. La patine des bandes parle d’elle-même et laisse découvrir une invasion de chouettes lapones, une nuée d’oies blanches.

Peintes à l’acrylique, les toiles sont souvent vernies à la colle epoxy, par touche, ce qui donne un fini lustré des plus contrastant avec les espaces laissés vierges de tout substrat.

L’exposition est en cours jusqu’au 1er mars 2009, à la mezzanine du Musée de Charlevoix, à laquelle les Charlevoisiens ont en tout temps accès gratuitement. 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des