Le projet de Coopérative d’habitation suscite de l’intérêt

Par Lisianne Tremblay 4:55 AM - 9 juillet 2024
Temps de lecture :

Le projet de coopérative d’habitation intéresse les Charlevoisiens. Photo istock

Six résidents de Charlevoix-Ouest souhaitent développer un projet de coopérative d’habitation de 15 à 20 logements. Leur sondage a déjà été rempli par plus de 170 personnes.

Ils ont ciblé trois possibilités pour accueillir leur projet, soit Baie-Saint-Paul, Saint-Urbain et Les Éboulements. Ils présenteront leur projet dans ses trois municipalités en septembre.

« On est content de voir l’intérêt. On a 49 signataires qui ont coché qu’ils aimeraient “être mis sur la liste des personnes intéressées à éventuellement habiter dans une coopérative d’habitation dans Charlevoix-Ouest” ou “contribuer activement à la création du projet de coopérative ” Comme prochaine étape nous pourrions avoir des suggestions pour des terrains, mais notre objectif premier est d’utiliser un bâtiment déjà existant », commente Monica Meyerhans, co-porte-parole du groupe fondateur de la Coopérative d’habitation Charlevoisine.

Le sondage accessible sur les réseaux sociaux fait partie des moyens pour convaincre les municipalités ciblées de l’intérêt des Charlevoisiens à l’arrivée d’un tel projet. Les personnes de l’extérieur de la région, qui ont un intérêt à s’y établir, peuvent le remplir également.

Les six membres fondatrices et fondateur, poursuivent comme but de créer un nouveau modèle d’habitation dans Charlevoix-Ouest. L’idée a germé en 2021. Elle a évolué et s’est concrétisée davantage après leur participation au Lab Créatik, au printemps 2022. Un représentant de Immeuble Populaire de Québec les conseille et les accompagne dans leurs démarches depuis l’automne 2023. Ils peuvent aussi compter sur l’aide d’une conseillère en développement économique MRC de Charlevoix.

Ils ont comme vision de créer, partager et assurer la pérennité d’un milieu de vie communautaire, qui permettra de contribuer positivement au dynamisme et à l’autonomie du territoire dans lequel il s’inscrit, le tout de manière écologiquement et socialement responsable.

« Nous voulons apporter une solution claire à la crise immobilière, qui profitera à plus qu’à nous. Notre coopérative de locataires est constituée officiellement sur papier, ne reste qu’à lui trouver des fondations. Nous proposerons des logements, qui auront des prix raisonnables. On veut développer une petite communauté, qui encourage la mixité sociale. Il y aura un partage des tâches entre les locataires, ce qui peut aussi créer des liens », ajoute Mme Meyerhans.

Partager cet article