Hausse de salaire des pompiers de Saint-Urbain

Par Lisianne Tremblay 8:30 PM - 8 juillet 2024
Temps de lecture :

La politique sur les conditions de travail du service de sécurité incendie de Saint-Urbain a été adoptée ce soir.

Le conseil municipal de Saint-Urbain a adopté une politique afin d’établir les conditions de travail de ses pompiers, qui pourront bénéficier d’une hausse salariale.

Le salaire horaire passera de 20,52 $ à 28 $ de l’heure. L’objectif de cette augmentation est de demeurer compétitif et s’assurer d’offrir des conditions qui permettront d’éviter un roulement de personnel entre autres.

« On n’avait jamais eu des conditions de travail écrites pour notre service de sécurité incendie. On a plusieurs rencontres avec la MRC à ce sujet.  On est d’accord de leur proposer une hausse salariale de 40 %, qui inclus plusieurs avantages sociaux. On s’est comparé avec les salaires offerts par d’autres municipalités », précise la mairesse Claudette Simard.

La politique est adoptée ce soir et sera donc en vigueur à partir du 8 juillet. L’entente sera aussi adoptée aux Éboulements, à Saint-Hilarion et à l’Isle-aux-Coudres.

Saint-Urbain avait également sept dérogations à corriger selon la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail. « On a apporté les corrections nécessaires. On a acheté de nouveaux équipements en plus d’offrir davantage de formations à nos pompiers. On devra travailler sur le regroupement de service si on veut réduire les coûts. On pourrait partager un volet administratif notamment », ajoute Mme Simard.

L’enquête publique de la coroner Andrée Kronström sur la mort des deux pompiers Christopher et Régis Lavoie a permis de remettre le projet de regroupement des services de sécurité incendie sur les rails, mais il ne fait pas l’unanimité.

Partager cet article