Inondations : un comité de citoyens est formé

Par Dave Kidd 8:08 PM - 8 juillet 2024
Temps de lecture :

Éric Fortin et Louise Desrosiers ont confirmé la création du comité.

Le Regroupement pour le rétablissement et la revitalisation des quartiers sinistrés du 1er mai vient de voir le jour à Baie-Saint-Paul.

L’une des membres, Louise Desrosiers est venue l’annoncer au conseil municipal. 27 personnes ont signé la fiche d’inscription au mouvement.

Les objectifs du regroupement sont à définir. Dans un document, on lit que la nouvelle entité aura comme but de défendre les intérêts des sinistrés face à la direction générale, du service d’urbanisme. « Elle agira aussi comme levier afin d’avoir plus de poids auprès des instances municipales au lieu de se débattre individuellement avec la Ville de Baie-Saint-Paul.

Le document mentionne aussi que parmi les actions qu’il pourrait faire il y a des lettres d’appuis et de possibles recours face au service de l’urbanisme et même entreprendre un recours collectif.

On suggère aussi de conserver toutes les correspondances avec le service d’urbanisme lesquelles pourraient servir de preuve en cas de litige.

Plus loin, le regroupement veut aussi savoir « comment votre combat contre le service d’urbanisme et du patrimoine a affecté votre santé physique et mentale ? ».

Plus d’aide demandée

Toujours en ce qui concerne les inondations, deux contribuables sont venus dire au conseil que la situation était encore difficile sur la rue Saint-Joseph. Yves Giroux a dit que l’embauche d’une ressource pour gérer le rétablissement aurait permis à plusieurs de sauver de l’argent. Il a dit aussi que le service d’urbanisme de la Ville n’a peut-être pas suffisamment de ressources pour gérer le volume de travail en lien avec l’aide financière accordée par le ministère de la Culture et des Communications.

De son côté Kim Côté, une résidente du secteur également, a dit « qu’un fossé se creuse entre la ville et les sinistrés. Des gens sont démunis et ne savent pas quoi faire. On n’a pas l’impression que la situation est derrière nous et on sent qu’on n’a pas besoin d’entendre la vision de tout le monde », a-t-elle soutenu.

Le maire a répété que la Ville « n’a pas été parfaite et qu’on a quand même écouté beaucoup de gens. Oui, on va impliquer les citoyens dans les consultations à venir », a mentionné Michaël Pilote.

Partager cet article