Les organisateurs des JO de Paris révèlent les plans B pour la Seine

Par Tom Nouvian. La Presse Canadienne 9:56 AM - 6 juillet 2024
Temps de lecture :

Deux passants devant la Seine et les estrades qui doivent servir pour les Jeux olympiques de Paris, le jeudi 4 juillet 2024. (AP Photo/Thibault Camus)

Le Comité organisateur des Jeux olympiques de Paris a révélé ses plans d’urgence pour les épreuves en eaux libres si la Seine est impropre à la baignade

Le triathlon et le marathon de natation doivent avoir lieu dans le fleuve traversant la capitale française, mais des niveaux trop élevés d’E. coli ont été détectés au cours des dernières semaines, laissant croire que ces événements ne pourraient pas avoir lieu comme prévu.

Les organisateurs ont déclaré vendredi que des solutions alternatives sont en place. Ces deux épreuves, prévues près du pont Alexandre-III le 30 juillet et le 5 août, pourraient être repoussées de quelques jours si les conditions ne s’y prêtent pas.

Dans le pire des cas, si de fortes pluies devaient affecter le courant et augmenter les niveaux de bactéries, le triathlon pourrait être mué en duathlon, sans la portion natation.

Le marathon de nage pourrait quant à lui être déplacé au Stade nautique de Vaires-sur-Marne dans la grande région parisienne, qui accueillera déjà les compétitions d’aviron et de canoë-kayak. Ce stade peut accommoder plus de 15 000 spectateurs.

Les organisateurs ont toutefois confiance que la qualité des eaux de la Seine saura répondre aux normes, elle qui s’est améliorée au cours des derniers jours. Les derniers rapports sur la qualité des eaux de la Seine, publiés par la Mairie de Paris, attribuent les récentes améliorations au temps plus ensoleillé et aux températures plus chaudes de la semaine dernière.

«Nous avons observé que les résultats de la semaine dernière nous auraient permis de tenir ces événements dans la Seine lors de sept des neuf derniers jours», ont déclaré les organisateurs.

Partager cet article